You are here

Il nʼy a pas dʼage(s) pour creer sa boîte !
Tel est le message que lʼAdie adressera à tous les jeunes et seniors tentés par la création dʼentreprise lors dʼune campagne dʼinformation qui aura lieu du 6 au 10 octobre 2014 dans toute la France.

 

A cette occasion lʼAdie lancera un concours du meilleur projet de micro-entreprise « jeune » et « senior » – du 6 au 10 octobre.

Parce que lʼâge ne saurait être un obstacle à la création dʼune entreprise, lʼAdie organisera pour la première fois, du 6 au 10 octobre prochain, dans toute la France, une campagne dʼinformation particulièrement destinée aux jeunes (18/32 ans) et aux seniors (à partir de 45 ans), sur le thème « Il nʼy a pas dʼâge(s) pour créer sa boîte ! ». Cette campagne sera développée en partenariat avec la Fédération des Banques Populaires (partenaire « jeunes ») et AG2R (partenaire « seniors »).

En 2013, lʼAdie a soutenu plus de 6000 jeunes et plus de 4 000 personnes de plus de 45 ans.

LʼAdie, déjà engagée auprès des jeunes avec des programmes de formation dédiés pour les accompagner en amont, pendant et après la création de leur entreprise, teste depuis 2012 un programme pilote à destination des seniors pour répondre à leurs besoins spécifiques. Ce pilote se généralisera sur tout le territoire dès octobre 2014.

Durant cette campagne, de nombreux points dʼinformation permettront aux personnes tentées par la création dʼentreprise de recueillir toutes les informations relatives aux offres de lʼAdie. Des ateliers collectifs dʼinformation pratique et des points dʼaccueil individuel seront proposés, tandis que les rencontres entre jeunes et seniors seront favorisées au profit de lʼexpérience intergénérationnelle.

LʼAdie mettra également en place durant cette campagne un concours sur les réseaux sociaux et sur son site internet www.adieconnect.fr, ouvert aux jeunes et seniors dont le projet est éligible au microcrédit de lʼAdie. 3 projets « jeune » et 3 projets « senior » seront sélectionnés pour une finale qui aura lieu à Paris mi-octobre et au cours de laquelle ils viendront présenter «en live» leur projet au jury et au public. Un prix récompensera un projet jeune (parrainé par les Banques populaires) et un projet senior (soutenu par AG2R). Les fans de l'Adie sur Facebook se verront offrir la possibilité de gagner des places pour participer à la finale. Le public pourra aussi voter à côté du Jury pour le meilleur projet.

En termes de communication, lʼAdie reste fidèle à son crédo en mettant en avant les micro-entrepreneurs quʼelle a financés et accompagnés. A lʼoccasion de cette nouvelle campagne, lʼassociation innove en lançant du 23 juin au 6 juillet un casting relayé sur sa page Facebook pour recueillir les candidatures des micro-entrepreneurs désireux dʼincarner le message « Il nʼy a pas dʼâge(s) pour créer sa boîte ». Cʼest parmi eux quʼelle choisira celles et ceux qui figureront sur lʼensemble des supports de cette campagne, destinée à libérer lʼaudace de ceux qui se croiraient trop jeunes ou trop âgés pour se lancer.

J-3 avant le départ de la course Transquadra, le baptême du bateau aux couleurs de l'Adie.
Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, navigateurs engagés dans la Transquadra, ont baptisé leur bateau Adie, en présence de Fabienne Kerzerho, Directrice régionale de l’Adie en Bretagne et Pays de Loire et de Frédéric, Paludier à Guérande soutenu par l'Adie pour créer son entreprise.

 

Créée en 1993 et se tenant tous les 3 ans, la Transquadra est la course transatlantique de référence des amateurs de plus de 40 ans. Ouverte aux non professionnels, avec 100 bateaux sur la ligne de départ, elle se déroule en deux étapes et rallie Saint-Nazaire à Madère puis Madère à la Martinique.

 

Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, deux navigateurs engagés dans la course, ont choisi d’associer un engagement associatif à leur défi sportif, en apportant leur soutien à l’Adie, l’Association pour le droit à l’initiative économique, dans le but de la faire mieux connaître du public et de recueillir des dons au profit du Fonds Adie, le fonds de dotation créé par l’Adie pour financer son action.

 

Brice Mollaret explique leurs motivations : « Pour nous, cadres salariés du privé, la création de valeur passe par la création d’emplois. En participant à la Transquadra, nous voulions mettre en avant les femmes et les hommes qui créent leur propre emploi en créant leur entreprise. Bravo à eux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale : quel défi ! Sous l’impulsion de Catherine Monnier, déléguée générale du Fonds Adie et de Fabienne Kerzerho, directrice régionale de l'Adie en Bretagne et en Pays de Loire, on sent une belle dynamique chez les salariés de l’Adie, les créateurs, les porteurs de projets et bien sûr les bénévoles : merci à tous pour votre mobilisation. Nous sommes fiers que la seule organisation qui « crée 200 emplois par semaine » puisse afficher ses couleurs des deux côtés de l’Atlantique. Bon vent à tous. »

 

L’heure du départ approche : ce sera ce dimanche 27 juillet à 17h40.

 

Pour suivre l’équipage tout au long de la course qui durera environ 7 jours, rendez vous sur la page facebook: https://www.facebook.com/Nouvelleetape

 

 

Organisation du 1er "Summer Camp" de l'Adie Ile de France
Dans le cadre d'un partenariat avec Citi, l'Adie Ile de France a organisé un Summer Camp de 3 jours pour des entrepreneurs ayant suivi le parcours CréaJeunes.

Cet événement, qui a eu lieu du 30 juin au 2 juillet, chez Citi, dans le 8ème arrondissement de Paris, a été conçu comme un séminaire destiné à aider de jeunes chefs d'entreprise à trouver des solutions et des pistes de réflexion pour avancer dans le développement de leur activité. Au programme : un brainstorming collectif, des témoignages d'entrepreneurs, un atelier de webmarketing et un "speed business consulting".

 

Le contenu a été basé sur l’échange et les rencontres, en partant du principe que chaque participant pouvait apporter de son expérience aux autres et recevoir du groupe à son tour.

 

Nous avons pour cela mobilisé une équipe de bénévoles de l'Aide, qui ont participé à l'élaboration du programme et à l'animation et 5 entrepreneurs d'horizons divers, venus partager leur expérience et échanger avec les participants. 12 experts, pour la plupart issus des entreprises partenaires de l'Adie, sont également venus participer notamment à un "speed business consulting", destiné à apporter des réponses aux nombreuses questions des participants.

 

Ce "summer camp" a accueilli un groupe de 10 stagiaires, composé de 60% de femmes, avec un âge moyen de 28 ans. Les activités étaient réparties à part égale entre les services et le commerce, et les problématiques exprimées par les participants ont été plutôt homogènes, avec une prépondérance des questions d’organisation, de stratégie et de communication sur le web.

 

Les retours des stagiaires ont été très positifs : certains ont décidé de remanier leur projet ou leur offre, d’autres ont trouvé des pistes de réflexion, d’autres encore nous ont dit avoir été re-motivés.

Des pistes d'améliorations ont cependant émergé pour que les prochaines éditions aident encore plus efficacement les jeunes créateurs d'entreprises à se développer.

 

Pages