L'Adie lance un fonds de prêts d'honneur pour les jeunes créateurs d'entreprises
L’association souhaite contribuer concrètement à la lutte contre le chômage des jeunes et lance à cette occasion une grande campagne d'information qui leur est dédiée


Lutter contre le chômage des jeunes

La précarité des jeunes, dont le taux de chômage peut atteindre 40% des actifs dans les quartiers en difficulté, est l’un des problèmes majeurs auxquels notre société est confrontée, et qui fragilise tout le tissu social. Pourtant, 47 % d’entre eux souhaitent créer leur entreprise (1).

Selon l’AFE, 70 000 jeunes de moins de 30 ans l’ont fait en 2008. Dans les zones urbaines sensibles, le taux de création d’entreprise est deux fois supérieur à la moyenne nationale, et la proportion d’entrepreneurs de moins de 40 ans est de 50 % contre 33 % sur l’ensemble du territoire (2).

Depuis plus de vingt ans, l'Adie accompagne et finance des personnes exclues du système bancaire classique qui souhaitent créer leur entreprise et donc leur emploi. Elle a mis en place des dispositifs spécifiques pour soutenir l'esprit d'entreprise des jeunes, qui très souvent n'ont aucune sorte de revenu et ne disposent pas d'apport personnel. En 2010, un tiers des personnes qu'elle a financées avaient moins de 32 ans.

Fonds de prêts d'honneur pour les jeunes Adie signature de la charte Adie d'engagement pour l'entrepreneuriat des jeunesAfin d’aider davantage de jeunes à créer leur propre emploi en créant leur entreprise et de répondre à sa façon à la problématique spécifique des jeunes créateurs d'entreprise en situation de précarité, l'Adie lance un fonds de prêts d'honneur dédié à ce public, grâce au soutien de partenaires publics et privés.

Pour Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, “Ce fonds pour les jeunes est une solution supplémentaire, en plus du microcrédit et de l’accompagnement que l’association leur propose, pour les aider à créer leur entreprise, leur propre emploi. C’est la nouvelle contribution de l’Adie à la lutte contre le chômage des jeunes. Ce fonds est un premier pas. Je lance aujourd’hui un appel pour que d’autres partenaires, notamment les banques, nous rejoignent et le fassent vivre dans la durée”.

Ce lundi 3 octobre dans l'Antenne Adie d'Asnières, en présence de représentants de la ville, du département, de la région, de l'État, d'entreprises privées partenaires et de jeunes micro-entrepreneurs financés par l’Adie, les organisations investies dans le lancement du fonds de prêts d’honneur ont aussi signé la charte d’engagement pour l’entreprenariat des jeunes.

Bénéficier de quasi fonds-propres

L'objectif de ce fonds est de permettre à 1 000 jeunes chaque année (500 la première année), dont un tiers de jeunes des quartiers prioritaires, de bénéficier de quasi fonds-propres, en complément du microcrédit, pour financer la création ou le développement de leurs entreprises.
Ces prêts sans intérêts, d’un montant maximum de 5000 euros seront réservés aux jeunes de moins de 32 ans les plus en difficulté : demandeurs d'emploi non indemnisés et/ou allocataires d'un minimum social et porteurs de projets dont le besoin de financement est inférieur à 10 000 €.

Ce fonds est la première union forte de partenaires publics et privés pour lutter contre le chômage des jeunes. Sont d'ores et déjà engagés aux côtés de l'Adie et de Pôle emploi, la Caisse des Dépôts, l'Acsé, le RSI, PROCIVIS, LaSer, la Fondation Française des Jeux et Lafarge S.A.

Kadi, plasticienne et designer de mode, financée et accompagnée par l'AdieUne grande action nationale du 10 au 14 octobre

A l'occasion du lancement de ce fonds, l'Adie mènera une importante campagne d'information dédiée aux jeunes porteurs de projet, du 10 au 14 octobre 2011. Cette campagne mobilisera la plupart des antennes de l’Adie ainsi que ses partenaires nationaux et locaux impliqués auprès des jeunes, tels que les missions locales (CNML et UNML), l'Acsé, Pôle emploi, et de façon plus large, les réseaux partenaires de la création d'entreprise.

Pour en savoir plus, consultez le communiqué et le dossier de presse, ou contactez la Direction de la Communication

(1) Sondage Opinion Way pour l’APCE
(2) Etude Adive - La nouvelle PME, Opinion Way 2010

Publié le : 03.10.11