CréAdie, le prix du microcrédit de l'Adie

Un concours pour valoriser la richesse des activités des micro-entrepreneurs financés par l'Adie

Né en 2007 du souhait commun d'Azulis Capital et de l'Adie, Créadie fédère les équipes de l'Adie et les micro-entrepreneurs financés et accompagnés par l'association autour d'un concours qui récompense et valorise les initiatives innovantes et porteuses de développement des créateurs d'entreprise.

Chaque conseiller Adie (près de 300 en 2015) présente au concours au moins l'un des micro-entrepreneurs qu'il finance dans les catégories suivantes :

  • Développement Durable (prix de 2500 €)
  • Un micro-entrepreneur dont l'activité concourt à la limitation des impacts négatifs sur l'environnement : culture et commercialisation de produits bio, commercialisation de produits limitant le recours aux énergies fossiles, activités de recyclage, etc.

  • Développement Humain (prix de 2500 €)
  • Un micro-entrepreneur dont le parcours individuel d'insertion met en valeur sa pugnacité. L' « empowerment » du créateur d'entreprise, sa capacité à agir sur son propre destin et l'exemplarité de son parcours sont également pris en compte.

  • Développement Économique (prix de 5000 €)
  • Un micro-entrepreneur dont l'activité a un fort impact en termes de :
  •  Chiffre d'affaires et/ou
  • Nombre de créations d'emplois et/ou
  • Rentabilité et/ou
  • Impact économique positif sur son écosystème

  • Ces dotations sont offertes par notre partenaire Azulis Capital.

    Le réseau des Banques Populaires s’est associé pour la première fois en 2015 à Créadie pour la création d’un nouveau prix destiné aux jeunes (prix de 2000 €)

    Lauréats et Grand Prix

    Une sélection régionale suivie d'un jury national déterminent un lauréat dans chaque catégorie, ainsi que de 4 « coups de cœur » (500 € de dotation). L'ensemble des lauréats concourt également pour l'attribution de deux prix spécifiques :
  • le Prix des Réseaux Sociaux (prix de 2500 €)
  • Les amis et fans de l'Adie votent sur la page Facebook de l'association pour le candidat de leur choix.

  • le Prix Elan d'idées (prix de 2500 €)
  • Les collaborateurs d’Azulis Capital et l'ensemble des salariés et bénévoles de l'Adie votent en interne pour le candidat de leur choix.

    Le palmarès 2015

    Gaye, Aubervilliers, Seine-Saint-Denis – Coup de cœur et Grand Prix Elan d'Idées
    Gaye, Aubervilliers, Seine-Saint-Denis – Coup de cœur et Grand Prix Elan d'Idées
    Arrivé en France en 2001, Gaye est un jeune homme extrêmement investi dans la vie associative d'Aubervilliers. D'abord membre du Conseil Municipal des Jeunes de ses 16 à ses 25 ans, il donne actuellement des cours d'électricité 3h par semaine dans une association de soutien d'Aubervilliers pour des candidats au CAP.
    Créateur d'une micro-entreprise de climatisation, il souhaiterait embaucher un employé expérimenté pour développer son activité.

    Laurent, Strasbourg, Bas-Rhin - Coup de cœur et Prix des Réseaux Sociaux
    Laurent, Strasbourg, Bas-Rhin - Coup de cœur et Prix des Réseaux Sociaux
    Il y a des métiers d’antan qu’on croyait disparus, et qui finalement refont surface de façon tout à fait inattendue. C'est le plaisir que nous a offert Laurent, ancien SDF qui a lancé son activité de cireur de chaussures à l'ancienne.

    Matthieu, Cogners, Sarthe - Prix du développement économique
    Matthieu, Cogners, Sarthe - Prix du développement économique
    Dans une région comme la Sarthe où l'agriculture, et en particulier l'élevage de poulets, est le poumon économique, proposer des services de soutien à la production agricole est apparu comme une évidence à Matthieu lorsqu'il a eu besoin de créer son propre emploi pour sortir du chômage en 2013. Et grand bien lui en a pris, puisqu'après deux ans d'activité, ce n'est pas 1 emploi qu'il a créé, mais 25, grâce au développement de sa clientèle, qui est passée de 4 clients à une trentaine.

    Hassani, Ouangani, Mayotte - Prix du développement durable
    Hassani, Ouangani, Mayotte - Prix du développement durable
    Hassani, 28 ans, récolte et distille fleurs et plantes typiques de Mayotte afin de produire des huiles essentielles et des produits cosmétiques biologiques. Rendre hommage au travail de son père qui lui a appris le métier et maintenir la filière d'ylang-ylang pour son intérêt environnemental, patrimonial et touristique : telles sont les motivations qui ont inspirées la création de l'entreprise d’Hassani.

    Anita, Toulon, Var - Prix du développement humain
    Anita, Toulon, Var - Prix du développement humain
    Anita est une force de la nature. Elle a créé son entreprise de nettoyage en 2010. Si vous avez la chance de la rencontrer, vous vous trouverez face à une femme épanouie, dynamique, à la personnalité attachante. Et pourtant, il lui a fallu traverser bien des épreuves pour en arriver là aujourd'hui, tant sur le plan personnel que professionnel. Mais contre la force, pas de résistance ! Et s’il y a une qualité dont Anita ne manque pas, c’est la force de caractère.

    Étienne, Le Thuit Signol, Eure - Prix Jeune
    Étienne, Le Thuit Signol, Eure - Prix Jeune
    Amoureux de la nature, Etienne décide de lancer son activité de maraîchage. Sur le terrain de ses grands-parents, il recycle l’eau de pluie qu’il redistribue pour ses cultures, le terreau de ses fleurs inadaptées à la vente pour la plantation de ses légumes… Ses déchets verts nourrissent ses moutons, qui lui donnent du fumier. Ainsi, dans son exploitation, aucun gaspillage, aucun engrais chimique ni désherbant.

    Guillaume, Pont-Saint-Vincent, Meurthe-et-Moselle - Coup de cœur
    Guillaume, Pont-Saint-Vincent, Meurthe-et-Moselle - Coup de cœur
    Rien ne se perd, tout se recycle, et tout le monde peut le faire. C'est la prise de conscience que Guillaume, allocataire du RSA, a eue. C'est ainsi qu'il a pensé à créer son entreprise de rénovation d'outils, qu'il récupère et auxquels il donne une seconde vie pour les proposer aux plus modestes. La démarche de son entreprise s'inscrit donc dans une logique de responsabilité sociale totale : économique, altruiste et écologique.


    Oumou, Marolles-sur-Seine, Seine-et-Marne - Coup de cœur
    Pour Oumou, d'origine malienne, créer son entreprise d’import et de commercialisation de beurre de karité et huiles végétales, c'était à la fois valoriser le savoir-faire ancestral des productrices rurales maliennes de la région où elle a grandi, et participer, à son niveau, à l'amélioration des conditions de vie de ces productrices et au développement de l'Afrique.

    Créadie 2013
  • Jean-Michaël, Coup de Cœur et Prix du Microcrédit : Production et vente de la spiruline, une micro-algue riche, utilisée en complément alimentaire
  • Zahia, Prix Développement Humain : auto-école dans une cité d’Avignon
  • Abdallah, Prix Développement Durable et Prix des Réseaux Sociaux : récupération des déchets électroménagers à Mayotte.
  • Marylin, Coup de Cœur, entreprise de terrassement.
  • Louis, Coup de Cœur, entreprise de transport de déchets par bateau

  • Créadie 2012
  • Brigitte, Prix du Développement Durable : confection et distribution de paniers bio
  • Clélia, Prix du Développement Humain : maquillage professionnel
  • Marouane, Prix du Développement Economique et Prix des réseaux sociaux : transport de personnes handicapées
  • Marie-Laure, Prix du Microcrédit: restauratrice
  • Patrick, Coup de Cœur : entreprise de revêtement de sols
  • Charles, Coup de Cœur : taxi

  • Créadie 2011
  • Céline, catégorie Parcours de vie : esthéticienne à domicile
  • Dieng, catégorie Success Story : vente ambulante
  • Pascal, catégorie Micro-Franchise : street-marketing
  • Olivier, catégorie Développement Durable : dressage de rapaces
  • Lucien, catégorie Innovation : fabrication de matériel professionnel pour les plateaux de cinéma
  •