Les femmes, un public prioritaire de l'Adie

L’Adie met une priorité à s’adresser aux femmes pour plusieurs raisons.

D’une part, les femmes sont plus fortement touchées par la précarité que les hommes. En effet, elles occupent davantage des emplois. Cela s’explique entre autres par des contraintes familiales auxquelles elles sont souvent soumises (interruption du travail lors des grossesses, garde des enfants exigeant des temps de travail aménagés, monoparentalité, etc.), et une culture d’entreprise et d’entrepreneuriat encore très masculine qui se traduit par un accès limité aux postes à responsabilité et une sous-représentation des femmes chez les créateurs d’entreprise.

D’autre part, les femmes ont plus difficilement accès au financement que les hommes pour créer leur entreprise.



Le manque de fonds propres et de financements lors du démarrage est un frein à leur accès au financement bancaire pour les porteuses de projet, qui n’y parviennent que dans seulement 29% des cas. Elles ont pourtant de petits besoins de financement, compte tenu de la petite taille des entreprises créées. En effet, : 70% d’entre elles créent sont des entreprises individuelles.

Surtout, les femmes créatrices d’entreprise représentent un fort potentiel en matière de création d’emploi.
Dans un contexte économique morose où le chômage persiste, la création d’entreprise apparaît est une solution de choix en matière de création d’emploi. Or, aujourd’hui en France, parmi les entrepreneurs, seulement 30% sont des femmes, en dépit d’un désir d’entreprendre tout aussi important que chez les hommes.

L’Adie se vise la parité homme / femme dans la création d’entreprise.
Le gouvernement français s’est fixé pour objectif de porter à 40% la part des femmes sur le total des entrepreneurs (aujourd’hui à 30%) d’ici 2017. L’Adie est en avance sur ce sujet, puisqu’aujourd’hui déjà 43% des personnes qu’elle finance sont des femmes. Elle ambitionne toutefois de s’adresser encore davantage aux femmes, dans le but d’atteindre, la parité.

Pour ce faire, l’Adie :
  • sensibilise, oriente et informe les femmes sur la création d’entreprise, avec l’organisation depuis 2015 d’une campagne de sensibilisation annuelle en direction des femmes.
  • favorise le financement des porteuses de projet, avec le microcrédit accompagné destiné aux entreprises n’ayant pas accès au crédit bancaire.
  • renforce l’accompagnement des créatrices d’entreprise, avec des modules de formation et de sensibilisation adaptés à leurs spécificités.

 

Actualités

Nos actions