You are here

 

L'Adie lance l'Entrepreneur's day à Bordeaux

L'Adie lance l'Entrepreneur's day à Bordeaux

A l'occasion de la Campagne nationale de l'Adie "Auto-Entrepreneurs, ne restez pas seuls", une journée dédiée à la création d'entreprise a été organisée le jeudi 5 juin, en partenariat avec la Banque Postale et le RSI, dans les locaux mis à disposition par la mairie de quartier du Grand Parc à Bordeaux.

Lire la suite

L'événement, baptisé "Entrepreneur's day", a réuni une vingtaine de porteurs de projet et de chefs d'entreprise. Une service civique, un chargé d'accompagnement bénévole et une conseillère de l'Adie ont accueilli les participants autour de trois temps forts.

Le matin, des créateurs d'entreprise soutenus par l'association ont échangé avec le public lors de rencontres dynamiques sous forme de "speed-meeting".


Puis, un ancien directeur marketing, aujourd'hui à son compte grâce à un microcrédit de l'Adie, a animé un atelier pratique sur la communication de l'entreprise. Une première partie de l'atelier a porté sur les fondamentaux de la communication, la variété d'outils et de supports (print, web) et enfin les stratégies de communication (relations presse, publi-rédactionnel, publicité, événementiel...). L'atelier s'est poursuivi avec la mise à l'écrit de ces stratégies et la réalisation d'un plan de communication personnalisé pour chacun des participants.


Une forme de débat dynamique
Le reste de la journée s'est structuré autour d'un "débat mouvant" sur le régime de l'Auto-entrepreneur. C'est une forme de débat dynamique, ludique et très visuel, qui favorise la participation. Après avoir rassemblé les participants debout et groupés, l'animatrice du débat a énoncé des affirmations volontairement polémiques telles que : "Il n'y a pas besoin de diplôme pour créer son entreprise", "Le régime de l'Auto-entrepreneur est déloyal", "Démarcher des clients est devenu facile grâce à internet" ou encore "Etre Auto-entrepreneur permet de tester sereinement une activité avant de créer une société". Les participants se sont positionnés dans l'espace, de part et d'autre d'une ligne imaginaire en fonction de leur accord avec ces phrases. Répartis au sein de deux camps, ils ont pris, chacun à leur tour, la parole pour exposer aux membres du camp adverse leurs arguments, et les convaincre de rejoindre leurs rangs. Les experts de l'Adie et du RSI ont saisi l'occasion de cet échange pour mettre en perspective les idées reçues sur le régime de l'Auto-entrepreneur.


Tous les participants ont pris plaisir à échanger lors de cette journée originale et enrichissante.

Publié le : 08 juin 2014

L'Adie à la rencontre des porteurs de projet et Auto-entrepreneurs de la région

L'Adie à la rencontre des porteurs de projet et Auto-entrepreneurs de la région

Plus de soixante porteurs de projet et jeunes entrepreneurs ont été accueillis sur la quinzaine de manifestations organisées en Aquitaine à l'occasion de la Campagne Auto-Entrepreneurs.

Lire la suite

De plus, 70 autres Aquitains ont contacté la plateforme téléphonique de l'Adie pour prendre un premier contact avec l'association dans le cadre de leur projet de création d'activité ou de développement.

Nouveauté de cette campagne : des "Adie Box" ont été positionnées dans les différents lieux d'accueil de la région pour proposer aux créateurs d'entreprise d’y déposer leur projet. Ce geste symbolique a permis d’acter leur premier pas en tant qu’entrepreneur pour se faire accompagner dans la création de leur activité.

Les évènements de la campagne auto-entrepreneurs ont pu être organisés grâce aux nombreux partenaires mobilisés, nationaux et locaux, tels que la Banque Postale, le Pôle emploi, le RSI Aquitaine, l'URSSAF, le Conseil Régional d'Aquitaine, les Conseils Généraux de Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, la Communauté Urbaine de Bordeaux, l'Agglomération Sud Pays Basque, la Communauté de communes d'Oloron, les villes de Bergerac, Bordeaux, et Saint-Astier, les Chambres de Commerce et d'Industrie des Pyrénées-Atlantiques, les Espaces Economie Emploi de Dordogne, Coop'Alpha, etc.

Publié le : 08 juin 2014

Signature de la convention de partenariat Adie - Initiative - PACA Entreprendre

Signature de la convention de partenariat Adie - Initiative - PACA Entreprendre

Les 3 principaux organismes de financement de la création d’entreprise en Provence Alpes Côte d’Azur signent la première convention régionale de partenariat.

Lire la suite

Marseille, le lundi 16 Juin 2014 à 12h, l’Adie, Initiative Provence-Alpes-Côte d’Azur et Réseau Entreprendre PACA, les trois principaux réseaux associatifs de financement à la création d’entreprise en France et en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, signeront une convention de partenariat inter-réseaux.

La signature se déroulera à la Maison de la Région (61 La Canebière) en présence d’une centaine de participants dont Mme Michèle TREGAN, Vice Présidente du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur, déléguée à l'Emploi et à l'Economie Sociale et Solidaire et Thierry BAZIN, Directeur interrégional adjoint de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Une situation économique qui pousse à l’efficience. 

Cette convention est partie d’un constat partagé que la situation économique en dégradation depuis 2009 a fortement détérioré le marché de l’emploi. La région Provence Alpes Côte d’Azur a été particulièrement affectée puisqu’elle présente un taux de chômage et un taux de cessation d’activité des entreprises supérieurs à la moyenne nationale.

La création et la reprise d’entreprise sont donc apparues pour ces trois acteurs, des leviers de création d’emplois et de richesses pour notre région. Ils ont donc souhaité accroître conjointement leurs efforts d’accompagnement des entreprises pour améliorer leur pérennité et ainsi sauvegarder les emplois induits.

Le parrainage, une des pierres angulaires de l’accompagnement.

L’Adie, Initiative Provence-Alpes-Côte d’Azur et Réseau Entreprendre, ont chacun développé des méthodologies d’accompagnement adaptées aux publics visés en ayant notamment en commun le recours au bénévolat/parrainage afin d’améliorer la pérennité des entreprises accompagnées. A l'occasion de la signature de la convention, des bénévoles/parrains  témoigneront de leurs motivations à s'engager auprès des porteurs d'un projet d'entreprise. Des créateurs d'entreprise accompagnés par les 3 réseaux seront également présents pour témoigner de leur parcours de création.

Une communication commune pour plus de lisibilité.

Soucieux de communiquer davantage auprès des créateurs et repreneurs d’entreprise de la région et de confirmer leur engagement citoyen de longue date, les trois réseaux vont initier des actions communes ainsi qu’une concertation régulière et dynamique dans un esprit de service et une relation de proximité.

Ainsi, en parallèle de la signature de la convention de partenariat, une plaquette de communication, élaborée conjointement par les trois réseaux, sera officiellement présentée. Elle permettra une plus grande lisibilité des offres respectives de financement et d’accompagnement des créateurs/repreneurs d’entreprise dont les trois réseaux reconnaissent la complémentarité.

Publié le : 04 juin 2014

Un "Café Adie" pour échanger et mutualiser ses expériences

Un

Mercredi 14 mai, l'Adie de Lormont (33) a organisé son premier « Café Adie ». La vingtaine de créateurs présents (porteurs de projet et créateurs d'entreprise soutenus par l'Adie) ont ainsi pu échanger sur leur expérience lors d'un temps convivial. 

Lire la suite

Une action de mise en réseau au format insolite


Dès leur arrivée dans les locaux, les participants au Café Adie ont été intrigués par la décoration "handmade" et le parcours de rencontre qu'on leur proposait. Un programme dans le hall d'entrée expliquait : "Etape 1, j'émarge. Etape 2, je prends un post-it. Etape 3, je complète la frise". Chaque personne a écrit son prénom et le secteur d'activité de son entreprise sur un post-it et l'a ensuite collé sur sa poitrine. Une façon simple et efficace de briser la glace. 


Une session de témoignages croisés a permis d’échanger avec les jeunes porteurs de projet venus chercher des conseils. La maîtresse de cérémonie a brandi tour à tour des cartons de couleur "Succès", "communication", "démarche", "partenariat", "passion", "obstacle", guidant ainsi les témoignages : "Ca évoque quoi pour vous ces mots-clefs ?".

Le format insolite de cette action de mise en réseau a permis à chacun de participer et de faire valoir ses opinions. Au total, 20 créateurs d'entreprise et porteurs de projets accompagnés par l'Adie ont pu partager et mutualiser leurs expériences autour de plusieurs thèmes transversaux, laissant la place aux anecdotes, aux projets, tous secteurs confondus.

Merci aux créateurs invités d’honneur pour leurs témoignages
Les participants ont dégusté les produits d’Eric, vendeur de boissons chaudes en réunion. L'occasion pour lui de raconter aux jeunes porteurs de projet son expérience avec l'Adie et l'histoire de ses débuts. Les créateurs ont échangé leurs points de vue sur les cafés, thés et chocolats chauds servis. Ces derniers sont au ganoderma, un champignon utilisé depuis des millénaires dans la médecine traditionnelle chinoise. L'entreprise d'Eric a eu la bonne idée d'ajouter cet ingrédient au café, l'une des boissons les plus consommées dans le monde, pour en faire bénéficier le plus grand nombre.



Louisa, jeune chef d'entreprise accompagnée par l'Adie, était également invitée d'honneur. Elle a pu, en fin de matinée, parler de son activité : l'accompagnement scolaire et l'orientation des jeunes.

Pour clôturer cette matinée, les participants ont découvert en images le quotidien de Sarah, et dégusté ses pâtisseries orientales.

Publié le : 28 mai 2014

Maria Nowak décorée par le président de la République

Maria Nowak décorée par le président de la République

Maria Nowak, présidente fondatrice de l'Adie, a reçu l'insigne de commandeur de la Légion d'Honneur des mains de François Hollande le 24 avril dernier.

Lire la suite

 

Maria Nowak a travaillé dans le domaine du développement à l’Agence Française du Développement. En tant que Directeur des Politiques et des Recherches, elle a transféré dans les années 1980, l’expérience de la Grameen Bank en Afrique de l’Ouest.

Détachée à la Banque Mondiale, en 1991, elle a lancé les premiers programmes de microcrédit en  Europe de l’Est. Parallèlement, elle a créé en France en 1989, l’Association pour le droit à l’Initiative Economique, dont elle a été présidente bénévole, jusqu’en 2011.

Elle est actuellement présidente d’Adie International et, à ce titre, administratrice de microStart, société  coopérative de microcrédit créée en Belgique, de Taysir, société de microfinance créée en Tunisie et d’Action Finance Initiative, association de microcrédit créée en Grèce. 


 

Publié le : 27 mai 2014

Taysir Microfinance a accordé ses premiers prêts en Tunisie

Taysir Microfinance a accordé ses premiers prêts en Tunisie

Taysir Microfinance, l’institution de microfinance tunisienne créée avec le soutien d’Adie International a fêté son inauguration le 19 mai et accordé ses premiers microcrédits.

Lire la suite

 

taysir Microfinance  a célébré l’inauguration de son action de microcrédit en Tunisie le 19 mai dans les locaux de son agence d’Ibn Khaldoun, un quartier populaire en périphérie de Tunis, en présence de Maria Nowak, Présidente d’Adie International, François Gouillette, ambassadeur de France en Tunisie, Laura Baula, Ambassadrice de l’Union Européenne, le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Tarak Chérif, Président de Taysir Microfinance et Hazak Zouari, Président de Taysir Conseil.

 

 

Depuis l’ouverture un mois auparavant des 4 premières agences, les équipes ont accordé une vingtaine de prêts et enregistré pour les deux premières semaines, plus de 1 000 contacts de personnes intéressées par un microcrédit.

60%  de ces porteurs de projets sont des femmes. Les activités d’ores et déjà financées sont aussi variées que des kiosques épicerie, des magasins de vêtement, une cordonnerie ou un élevage de mouton.

 

Initié en 2011 par des investisseurs tunisiens, suite à la publication de la nouvelle loi sur la microfinance par le gouvernement Tunisien et développé avec l’appui d’Adie International, en tant qu’actionnaire et en charge de l’assistance technique pour les premières années de démarrage, le projet Taysir Microfinance a pu voir le jour en mars 2012 grâce au soutien de l’Union Européenne, l’Agence Française de Développement (AFD), la Principauté de Monaco, la Région Ile de France, Total, Danone Ecosytème, l’Institut Français de Tunisie, Qatar Friendship Fund (QFF) et d’investisseurs tunisiens.

 

Suite à l’approbation du projet par la nouvelle Autorité de Contrôle de la Microfinance, Taysir Microfinance a été autorisée à exercer son activité par le Ministère des finances le 28 mars 2014 devenant à ce jour la seule institution de microfinance agréée en Tunisie dans le cadre de la nouvelle loi. 

 

Taysir s’adresse aux populations les plus fragilisées économiquement, dans les quartiers et les régions les plus défavorisées que sont les gouvernorats de l’intérieur et le grand Tunis. Taysir vise principalement les jeunes - notamment diplômés qui souhaitent créer une activité - les femmes et les populations rurales. 

Taysir Microfinance propose une gamme de crédits pour le financement d’investissement ou de la trésorerie d’activités économiques de tous secteurs (activités génératrices de revenus et micro-entreprise), existantes ou en création. 

En complément, Taysir Conseil propose une gamme de services non financiers complémentaires aux microcrédits ; un dispositif d’accompagnement complet et gratuit à la création d’entreprise pour les jeunes diplômés, des formations pour le développement des activités existantes, de l’éducation financière et du coaching individuel, ainsi que des actions de développement local. 

 

Les 4 premières agences ont ouvert leurs portes sur le Kef, Siliana, Beni Khaled et dans un quartier populaire en banlieue de Tunis, Ibn Khaldoun.

 

Par son action, Taysir entend, en plus de permettre une insertion durable des jeunes,  développer la création de jeunes entreprises locales dans les régions les plus défavorisées pour favoriser un rééquilibrage économique des régions de l’intérieur et améliorer les revenus des petits acteurs économiques, contribuant ainsi à la stabilité sociale de la Tunisie. 


 

Publié le : 27 mai 2014

Le réseau des Banques Populaires renforce son soutien à l’Adie

Le réseau des Banques Populaires renforce son soutien à l’Adie

Le 21 mai, Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, et Dominique Martinie, Président de la Fédération Nationale des Banques Populaires (FNBP) ont signé une nouvelle convention de partenariat, en présence de représentants des 18 Banques Populaires.

Lire la suite

Partenaire de l’Adie depuis 1997, le réseau des Banques Populaires se donne à travers  pour objectif en 2014 d’assurer 30% du refinancement bancaire de l’Adie et renforce son soutien à la création d’entreprise chez les jeunes, à travers le Fonds de prêts d’honneur spécial jeunes et le programme CréaJeunes.

 

Les Banques Populaires sont le premier partenaire bancaire de l’Adie sur la mise à disposition de lignes de crédit. Depuis l’origine du partenariat, ce sont en effet près de 114M€ de lignes de crédit qui été accordées à l’Adie, permettant l’octroi de plus de 30 000 microcrédits.

Publié le : 27 mai 2014

La parole aux jeunes entrepreneurs à la Mission Locale du Poitou

La parole aux jeunes entrepreneurs à la Mission Locale du Poitou

Le 12 mai dernier, en soirée, un temps de parole a été organisé à Poitiers avec la Mission Locale d'Insertion du Poitou. 4 jeunes ayant suivi le parcours CréaJeunes ont témoigné de leurs parcours autour du thème " On n'a pas tous créé notre boite, et alors? "

Lire la suite

L'objectif était de mettre en avant l'aspect dynamisant et mobilisateur d'un parcours d'accompagnement à la création d'entreprise, même si celui-ci n'aboutissait pas à une création... ou pas tout de suite.

Alison a créé, 3 ans et demi après avoir suivi a formation Adie CréaJeunes, une entreprise de peintre décorateur ; Pierre a repris des études pour passer les diplômes nécessaires à son projet de multiservices en bâtiment ; Marthe a fait le constat qu'elle ne pourrait pas vivre de son seul projet de création d'objets déco et accessoires de mode à partir de matières de récupération et envisage donc une activité complémentaire et Sarah a abandonné son projet de reprise d'une boucherie-charcuterie mais conserve l'envie d'entreprendre. Elle passera en octobre un concours dans le milieu social et réalise d'ici-là une mission en service civique à l'Adie.

L'ensemble de cette soirée a été filmé par la Mission Locale.

L’assistance était composée de représentants du Conseil Régional Poitou-Charentes, de la CCI de la Vienne, de CitésLab/CAPEE (BRDE Grand Poitiers), du Service Solidarité Cohésion Locale du Grand Poitiers, de la Dircetion Départementale de la Cohésion Sociale, de l’unité Territorielle Vienne de la DIRRECTE, de la Mission Locale d’Insertion du Poitou et de Mme BURGERES, élue en charge de la solidarité et politique de la Ville de Poitiers, vice-présidente du Grand Poitiers en charge de la politique de la ville, de l'emploi et de l'insertion et présidente du PLIE. 

Les échanges ont été riches entre les invités et les jeunes, qui mettaient en lumière le manque d'écoute qu'ils avaient ressenti lors de rencontres avec Pôle emploi ou les Chambres Consulaires, alors que l'Adie leur avait permis de s'exprimer, sans porter de jugements de valeur sur leurs idées. Tous ont mis en avant l'appui de l'Adie et le bénéfice qu'ils ont retiré de ce parcours d'accompagnement, qui leur a permis de se poser et de réfléchir à leur projet ou leur avenir. Il aurait été inimaginable, par exemple, pour Pierre de repasser son CAP s'il n'avait pas travaillé sur son propre projet. 

Les motivations, la sensibilisation aux notions économiques, la rencontre avec d'autres porteurs de projets et d'autres partenaires ou encore le rôle de l'entourage de chaque porteur de projet ont été également abordé lors des échanges.

Publié le : 24 mai 2014

Un bateau de la Transquadra aux couleurs de l'Adie

Un bateau de la Transquadra aux couleurs de l'Adie

Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, aux commandes de leur Sun Fast 3200, concourent dans la Transquadra et ont décidé d’associer un engagement associatif à leur défi sportif en apportant leur soutien à l’Adie.

Lire la suite

La Transquadra fête ses 20 ans.


Cette course réservée aux marins de + de 40 ans connaît un réel succès. Elle réunit des amateurs plus qu'avertis sur des bateaux de série. L’organisation est portée par une importante équipe de bénévoles (les chemises rouges).


Pour l’édition 2014 une centaine de bateaux prendront le départ de Saint-Nazaire et de Barcelone pour rejoindre Madère, terme de la première étape. Le départ est prévu de Saint-Nazaire le 27 juillet. Les équipes de l'Adie seront présentes sur le village de départ et suivront avec intérêt l'évolution de l'équipe formée par Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, qui portera les couleurs de l'association.


 

Publié le : 22 mai 2014

> Consulter les actualités 2010 | 2011| 2012 | 2013