You are here

 

La parole aux jeunes entrepreneurs à la Maison de la Solidarité de Saintes

La parole aux jeunes entrepreneurs à la Maison de la Solidarité de Saintes

Le 12 juin, l’Adie a donné la parole à Saintes (17) à des créateurs d'entreprises réunis devant une vingtaine de personnes, dans un cadre d'échange convivial.

Lire la suite

Le 12 mai dernier, l’Adie avait déjà donné la parole à 4 jeunes entrepreneurs à la Mission Locale de Poitiers


Le 12 juin, l'Adie a organisé une nouvelle rencontre, réunissant une vingtaine de personnes, partenaires de la création (Pôle emploi, Chambre de Métiers et Mission Locale), partenaires financeurs (Cucs et Direccte), partenaires sociaux (CCAS et Cafésol), de la presse (Vidici) et de l'équipe des bénévoles de l'Adie à Saintes pour échanger avec des créateurs d'entreprises. Jennifer Chevallier, esthéticienne à domicile et Sylvain Durousseau, apiculteur, ont ainsi témoigné de leurs réussites et de leur difficultés dans leur parcours de création d'entreprise.


Cet échange a permis de valoriser l'aspect dynamisant et mobilisateur d'un parcours d'accompagnement à la création d'entreprise, le tout dans un cadre convivial, clôturé par une dégustation de miel sur lit de pain d'épice maison...


Publié le : 14 août 2014

Il nʼy a pas dʼage(s) pour creer sa boîte !

Il nʼy a pas dʼage(s) pour creer sa boîte !

Tel est le message que lʼAdie adressera à tous les jeunes et seniors tentés par la création dʼentreprise lors dʼune campagne dʼinformation qui aura lieu du 6 au 10 octobre 2014 dans toute la France.

Lire la suite

 


A cette occasion lʼAdie lancera un concours du meilleur projet de micro-entreprise « jeune » et « senior » – du 6 au 10 octobre.

Parce que lʼâge ne saurait être un obstacle à la création dʼune entreprise, lʼAdie organisera pour la première fois, du 6 au 10 octobre prochain, dans toute la France, une campagne dʼinformation particulièrement destinée aux jeunes (18/32 ans) et aux seniors (à partir de 45 ans), sur le thème « Il nʼy a pas dʼâge(s) pour créer sa boîte ! ». Cette campagne sera développée en partenariat avec la Fédération des Banques Populaires (partenaire « jeunes ») et AG2R (partenaire « seniors »).

En 2013, lʼAdie a soutenu plus de 6000 jeunes et plus de 4 000 personnes de plus de 45 ans.

LʼAdie, déjà engagée auprès des jeunes avec des programmes de formation dédiés pour les accompagner en amont, pendant et après la création de leur entreprise, teste depuis 2012 un programme pilote à destination des seniors pour répondre à leurs besoins spécifiques. Ce pilote se généralisera sur tout le territoire dès octobre 2014.

Durant cette campagne, de nombreux points dʼinformation permettront aux personnes tentées par la création dʼentreprise de recueillir toutes les informations relatives aux offres de lʼAdie. Des ateliers collectifs dʼinformation pratique et des points dʼaccueil individuel seront proposés, tandis que les rencontres entre jeunes et seniors seront favorisées au profit de lʼexpérience intergénérationnelle.

LʼAdie mettra également en place durant cette campagne un concours sur les réseaux sociaux et sur son site internet www.adieconnect.fr, ouvert aux jeunes et seniors dont le projet est éligible au microcrédit de lʼAdie. 3 projets « jeune » et 3 projets « senior » seront sélectionnés pour une finale qui aura lieu à Paris mi-octobre et au cours de laquelle ils viendront présenter «en live» leur projet au jury et au public. Un prix récompensera un projet jeune (parrainé par les Banques populaires) et un projet senior (soutenu par AG2R). Les fans de l'Adie sur Facebook se verront offrir la possibilité de gagner des places pour participer à la finale. Le public pourra aussi voter à côté du Jury pour le meilleur projet.

En termes de communication, lʼAdie reste fidèle à son crédo en mettant en avant les micro-entrepreneurs quʼelle a financés et accompagnés. A lʼoccasion de cette nouvelle campagne, lʼassociation innove en lançant du 23 juin au 6 juillet un casting relayé sur sa page Facebook pour recueillir les candidatures des micro-entrepreneurs désireux dʼincarner le message « Il nʼy a pas dʼâge(s) pour créer sa boîte ». Cʼest parmi eux quʼelle choisira celles et ceux qui figureront sur lʼensemble des supports de cette campagne, destinée à libérer lʼaudace de ceux qui se croiraient trop jeunes ou trop âgés pour se lancer.

Publié le : 01 août 2014

J-3 avant le départ de la course Transquadra, le baptême du bateau aux couleurs de l'Adie.

J-3 avant le départ de la course Transquadra, le baptême du bateau aux couleurs de l'Adie.

Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, navigateurs engagés dans la Transquadra, ont baptisé leur bateau Adie, en présence de Fabienne Kerzerho, Directrice régionale de l’Adie en Bretagne et Pays de Loire et de Frédéric, Paludier à Guérande soutenu par l'Adie pour créer son entreprise.

Lire la suite

 

Créée en 1993 et se tenant tous les 3 ans, la Transquadra est la course transatlantique de référence des amateurs de plus de 40 ans. Ouverte aux non professionnels, avec 100 bateaux sur la ligne de départ, elle se déroule en deux étapes et rallie Saint-Nazaire à Madère puis Madère à la Martinique.

 

Brice Mollaret et Jean-Pierre Guillaume, deux navigateurs engagés dans la course, ont choisi d’associer un engagement associatif à leur défi sportif, en apportant leur soutien à l’Adie, l’Association pour le droit à l’initiative économique, dans le but de la faire mieux connaître du public et de recueillir des dons au profit du Fonds Adie, le fonds de dotation créé par l’Adie pour financer son action.

 

Brice Mollaret explique leurs motivations : « Pour nous, cadres salariés du privé, la création de valeur passe par la création d’emplois. En participant à la Transquadra, nous voulions mettre en avant les femmes et les hommes qui créent leur propre emploi en créant leur entreprise. Bravo à eux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale : quel défi ! Sous l’impulsion de Catherine Monnier, déléguée générale du Fonds Adie et de Fabienne Kerzerho, directrice régionale de l'Adie en Bretagne et en Pays de Loire, on sent une belle dynamique chez les salariés de l’Adie, les créateurs, les porteurs de projets et bien sûr les bénévoles : merci à tous pour votre mobilisation. Nous sommes fiers que la seule organisation qui « crée 200 emplois par semaine » puisse afficher ses couleurs des deux côtés de l’Atlantique. Bon vent à tous. »

 

L’heure du départ approche : ce sera ce dimanche 27 juillet à 17h40.

 

Pour suivre l’équipage tout au long de la course qui durera environ 7 jours, rendez vous sur la page facebook: https://www.facebook.com/Nouvelleetape

 


 

Publié le : 24 juillet 2014

Organisation du 1er "Summer Camp" de l'Adie Ile de France

Organisation du 1er

Dans le cadre d'un partenariat avec Citi, l'Adie Ile de France a organisé un Summer Camp de 3 jours pour des entrepreneurs ayant suivi le parcours CréaJeunes.

Lire la suite

Cet événement, qui a eu lieu du 30 juin au 2 juillet, chez Citi, dans le 8ème arrondissement de Paris, a été conçu comme un séminaire destiné à aider de jeunes chefs d'entreprise à trouver des solutions et des pistes de réflexion pour avancer dans le développement de leur activité. Au programme : un brainstorming collectif, des témoignages d'entrepreneurs, un atelier de webmarketing et un "speed business consulting".

 

Le contenu a été basé sur l’échange et les rencontres, en partant du principe que chaque participant pouvait apporter de son expérience aux autres et recevoir du groupe à son tour.

 

Nous avons pour cela mobilisé une équipe de bénévoles de l'Aide, qui ont participé à l'élaboration du programme et à l'animation et 5 entrepreneurs d'horizons divers, venus partager leur expérience et échanger avec les participants. 12 experts, pour la plupart issus des entreprises partenaires de l'Adie, sont également venus participer notamment à un "speed business consulting", destiné à apporter des réponses aux nombreuses questions des participants.

 

Ce "summer camp" a accueilli un groupe de 10 stagiaires, composé de 60% de femmes, avec un âge moyen de 28 ans. Les activités étaient réparties à part égale entre les services et le commerce, et les problématiques exprimées par les participants ont été plutôt homogènes, avec une prépondérance des questions d’organisation, de stratégie et de communication sur le web.

 

Les retours des stagiaires ont été très positifs : certains ont décidé de remanier leur projet ou leur offre, d’autres ont trouvé des pistes de réflexion, d’autres encore nous ont dit avoir été re-motivés.

Des pistes d'améliorations ont cependant émergé pour que les prochaines éditions aident encore plus efficacement les jeunes créateurs d'entreprises à se développer.

Publié le : 10 juillet 2014

Gros succès au Concours Business Dating du Crédit Agricole 
Edition 2014

Gros succès au Concours Business Dating du Crédit Agricole 
Edition 2014

Pour la troisième édition de ce concours dédié aux créateurs et repreneurs d’entreprises, plusieurs créateurs d'entreprise soutenus par l'Adie ont largement été récompensés.

Lire la suite

En effet, sur 5 prix attribués, 4 l'ont été à des porteurs de projets accompagnés par l'Adie, plus particulièrement dans le cadre du dispositif CréaJeunes. C'est une belle reconnaissance pour toute l'équipe de l'Adie.


Fort du succès de son édition 2013, le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou a renouvelé, avec ses partenaires, l’édition de son concours Business Dating Crédit Agricole.


La banque affirme ainsi  son implication dans l’économie locale, en donnant un « coup de pouce » aux créateurs et repreneurs d’entreprise dans le commerce et l’artisanat de l’Indre-et-Loire et de la Vienne, que ce soit avec un microcrédit ou un crédit classique.
Le Crédit Agricole se veut innovant dans sa démarche en permettant à des porteurs de projets de défendre leur dossier pendant 7 mn devant un jury final composé de représentants des partenaires influents dans le secteur de l’économie locale.


Les candidats ont été évalués, le 19 juin dernier, tant sur la qualité de leur projet, que sur leur originalité et leur dynamisme :
Hélène MERLET OUMANI, 1er prix - Catégorie Microcrédit
Sébastien ROBIN, 2nd prix - Catégorie Microcrédit
Marion DIVERSAY, Prix du public - Catégorie Microcrédit
Céline BALUTEAU / Laetitia FORCAIN, 2nd prix - Catégorie Financement classique + Prix du public

En 2013 déjà, Flore Borin, vendeuse ambulante de cosmétiques qui avait bénéficié du dispositif CréaJeunes et s'était ensuite vue octroyer un microcrédit pour démarrer, avait été lauréate du Business Dating Vienne dans la catégorie Microcrédit. Pour la première fois, une vendeuse ambulante était récompensée. Une véritable reconnaissance pour ce métier dans le département. 

Publié le : 04 juillet 2014

BGE et l’Adie allient leurs forces pour encourager et soutenir les initiatives des entrepreneurs.

BGE et l’Adie allient leurs forces pour encourager et soutenir les initiatives des entrepreneurs.

Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie, et Grégory Sagez, Président de BGE ont signé une convention de partenariat ce mardi 24 juin.

Lire la suite

BGE, réseau national d’aide à la création d’entreprise, et l’Adie, acteur majeur du microcrédit en France, partagent la volonté de promouvoir le droit à l’initiative pour tous et d’encourager les porteurs de projets, en particulier ceux issus des quartiers prioritaires, à créer leur entreprise dans de bonnes conditions.

 

Les BGE, en accompagnant les entrepreneurs dans l’élaboration de leur projet de création d’entreprise, et l’Adie en finançant et accompagnant ceux d’entre eux qui n’ont pas accès au crédit bancaire, offrent des services aussi indispensables que complémentaires aux créateurs d’entreprise.

 

Dans de nombreux territoires, les équipes de BGE et de l’Adie mettent en place depuis des années des actions de communication communes et orientent d’ores et déjà les créateurs d’entreprise afin de répondre au mieux à leurs besoins.

 

Cette convention vise à renforcer et déployer ces bonnes pratiques sur l’ensemble du territoire national, afin de mieux accompagner les porteurs de projets en les orientant à chaque étape du cycle de la vie de leur activité. BGE et l’Adie mutualisent ainsi leur expérience.  

 

Ensemble, BGE et l’Adie entendent contribuer à la réussite des créateurs d’entreprise, en particulier ceux n’ayant pas accès au crédit bancaire, et à la création d’emplois et de richesses. BGE et l’Adie mènent des actions communes de plaidoyer en faveur de la création d’entreprise. 

 

Pour Catherine Barbaroux, Présidente de l’Adie « Les liens que nous avons avec BGE sur le terrain sont déjà forts, à travers cette signature nous affichons notre volonté commune de les renforcer pour optimiser les parcours des microentrepreneurs.»

 

Grégory Sagez, Président de BGE, souligne « l'évidence de coopérer entre acteurs de la création d'entreprise. L'Adie et BGE ont des métiers complémentaires nécessaires à la réussite des entrepreneurs.»

 

 

Publié le : 25 juin 2014

L'Adie participe à l'initiative « La France s'engage »

L'Adie participe à l'initiative « La France s'engage »

La microfranchise solidaire de l’Adie compte parmi les 15 premières initiatives innovantes et utiles mises en avant par cette démarche inédite portée par le Président de la République.

Lire la suite
Cette démarche présidentielle est conçue pour permettre à des projets isolés mais prometteurs de changer d’échelle grâce à un soutien actif des pouvoirs publics.

15 projets ont été retenus pour commencer, l’idée étant qu'une dizaine d'autres suivent chaque semestre, selon trois critères : leur caractère innovant, leur potentiel de duplication ou de changement d'échelle, et l'évaluation rigoureuse de leurs résultats.

Chacun de ces projets sera soutenu par le Fonds d'expérimentation jeunesse, doté de 50 millions d'euros, pour la période 2014-2017.

Aux côtés de Najat Vallaud Belkacem et du Président François Hollande, Catherine Barbaroux, présidente de l’Adie, a participé à une table ronde sur le thème de « L’engagement : un nouvel esprit d’entreprise », l’une des grandes thématiques avancées par cette démarche où s’illustre une initiative portée par l’Adie.

La microfranchise solidaire, qui vient de se voir remettre le Prix Giordano Dell'Amore des Bonnes Pratiques en microfinance à l'occasion de la 11ème conférence annuelle du REM (Réseau européen de la microfinance) à Lisbonne, figure parmi les 15 premiers projets présentés ce mardi 24 juin par le Président de la République.

Lancée en 2009, cette initiative innovante propose à des micro-entrepreneurs de développer des activités « clés en main » avec un concept d'activité testé nécessitant un investissement initial limité, au sein et avec l’appui d’un réseau professionnel.

A travers deux filières, Chauffeur&Go et La MicroFranchise O2 Adie de petit jardinage, l'Adie a ainsi déjà créé une centaine d'emplois pérennes, apportant ainsi la preuve de la pertinence de cette initiative.



Le dispositif « La France s’engage » permet en outre aux citoyens de s’engager au service des initiatives, en utilisant la technologie développée par le réseau Makesense. Un « défi de la microfranchise solidaire » invite ainsi les internautes à imaginer des concepts de microfranchises solidaires que l’Adie pourrait lancer à l’avenir avec ses partenaires.

Publié le : 24 juin 2014

L'Adie lance l'Entrepreneur's day à Bordeaux

L'Adie lance l'Entrepreneur's day à Bordeaux

A l'occasion de la Campagne nationale de l'Adie "Auto-Entrepreneurs, ne restez pas seuls", une journée dédiée à la création d'entreprise a été organisée le jeudi 5 juin, en partenariat avec la Banque Postale et le RSI, dans les locaux mis à disposition par la mairie de quartier du Grand Parc à Bordeaux.

Lire la suite

L'événement, baptisé "Entrepreneur's day", a réuni une vingtaine de porteurs de projet et de chefs d'entreprise. Une service civique, un chargé d'accompagnement bénévole et une conseillère de l'Adie ont accueilli les participants autour de trois temps forts.

Le matin, des créateurs d'entreprise soutenus par l'association ont échangé avec le public lors de rencontres dynamiques sous forme de "speed-meeting".


Puis, un ancien directeur marketing, aujourd'hui à son compte grâce à un microcrédit de l'Adie, a animé un atelier pratique sur la communication de l'entreprise. Une première partie de l'atelier a porté sur les fondamentaux de la communication, la variété d'outils et de supports (print, web) et enfin les stratégies de communication (relations presse, publi-rédactionnel, publicité, événementiel...). L'atelier s'est poursuivi avec la mise à l'écrit de ces stratégies et la réalisation d'un plan de communication personnalisé pour chacun des participants.


Une forme de débat dynamique
Le reste de la journée s'est structuré autour d'un "débat mouvant" sur le régime de l'Auto-entrepreneur. C'est une forme de débat dynamique, ludique et très visuel, qui favorise la participation. Après avoir rassemblé les participants debout et groupés, l'animatrice du débat a énoncé des affirmations volontairement polémiques telles que : "Il n'y a pas besoin de diplôme pour créer son entreprise", "Le régime de l'Auto-entrepreneur est déloyal", "Démarcher des clients est devenu facile grâce à internet" ou encore "Etre Auto-entrepreneur permet de tester sereinement une activité avant de créer une société". Les participants se sont positionnés dans l'espace, de part et d'autre d'une ligne imaginaire en fonction de leur accord avec ces phrases. Répartis au sein de deux camps, ils ont pris, chacun à leur tour, la parole pour exposer aux membres du camp adverse leurs arguments, et les convaincre de rejoindre leurs rangs. Les experts de l'Adie et du RSI ont saisi l'occasion de cet échange pour mettre en perspective les idées reçues sur le régime de l'Auto-entrepreneur.


Tous les participants ont pris plaisir à échanger lors de cette journée originale et enrichissante.

Publié le : 08 juin 2014

L'Adie à la rencontre des porteurs de projet et Auto-entrepreneurs de la région

L'Adie à la rencontre des porteurs de projet et Auto-entrepreneurs de la région

Plus de soixante porteurs de projet et jeunes entrepreneurs ont été accueillis sur la quinzaine de manifestations organisées en Aquitaine à l'occasion de la Campagne Auto-Entrepreneurs.

Lire la suite

De plus, 70 autres Aquitains ont contacté la plateforme téléphonique de l'Adie pour prendre un premier contact avec l'association dans le cadre de leur projet de création d'activité ou de développement.

Nouveauté de cette campagne : des "Adie Box" ont été positionnées dans les différents lieux d'accueil de la région pour proposer aux créateurs d'entreprise d’y déposer leur projet. Ce geste symbolique a permis d’acter leur premier pas en tant qu’entrepreneur pour se faire accompagner dans la création de leur activité.

Les évènements de la campagne auto-entrepreneurs ont pu être organisés grâce aux nombreux partenaires mobilisés, nationaux et locaux, tels que la Banque Postale, le Pôle emploi, le RSI Aquitaine, l'URSSAF, le Conseil Régional d'Aquitaine, les Conseils Généraux de Dordogne, de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, la Communauté Urbaine de Bordeaux, l'Agglomération Sud Pays Basque, la Communauté de communes d'Oloron, les villes de Bergerac, Bordeaux, et Saint-Astier, les Chambres de Commerce et d'Industrie des Pyrénées-Atlantiques, les Espaces Economie Emploi de Dordogne, Coop'Alpha, etc.

Publié le : 08 juin 2014

> Consulter les actualités 2010 | 2011| 2012 | 2013