Une forte implantation dans les quartiers

Depuis sa création, l’Adie a eu comme préoccupation de travailler en priorité dans les quartiers en difficulté, où le chômage est plus important et l’envie d’entreprendre plus forte qu’ailleurs.

En 2014, le taux de chômage des résidents des quartiers prioritaires s’élevait à 26,7 % contre 10 % dans le reste des agglomérations dont ils font partie. Et selon un sondage réalisé par l’IFOP pour l’Adie et le Crédit Immobilier de France en mars 2006, plus d’une personne sur quatre issue des quartiers souhaite créer son entreprise.


L’Adie soutient la création d’entreprise dans les quartiers prioritaires en étant implantée au plus près des porteurs de projet et des créateurs d’entreprise, afin de rendre accessible à tous l’initiative économique, quels que soient son statut social, son niveau de formation ou l’état de sa situation financière. Au total, près de 80 % des points d’accueil (antennes et permanences) de l’Adie sont accessibles au public des quartiers prioritaires, soit parce qu’ils y sont directement implantées, soit parce qu’ils sont situés dans une commune ayant un ou plusieurs quartiers politiques de la ville.

L'Adie fédère de nombreux partenaires dans les quartiers

L’Adie coordonne son action avec les autres réseaux d’appui à la création d’entreprise impliqués dans les quartiers afin de simplifier le parcours des porteurs de projet. Au quotidien, l’association travaille aux côtés de la BGE, CitésLab, France Active, Initiative France, PlaNet Adam, et le tissu d’associations locales.

L’action de l’Adie dans les quartiers est également, soutenue par plusieurs partenaires financiers publics et privés.

Plus de 2000 entreprises accompagnées et financées chaque année dans les quartiers

Les habitants des quartiers prioritaires représentent chaque année 20 % des personnes accompagnées et financées par l’Adie. L’association souhaite s’investir encore plus fortement dans les quartiers et envisage un développement prioritaire de ses actions dans les grandes métropoles qui constituent déjà la part majeure des activités de l’association en Zone Politique de la Ville (ZPV) : Île- de-France, Lyon, Marseille, Lille et Toulouse.
 

Actualités

Nos actions