Portrait

Franck fabrique des savons à froid, en respectant la nature et en alliant tradition et modernité

« Sauvons notre peau et la planète avec un bon savon bio, doux, hydratant et écologique ! »

Temps de lecture : 4 minutes

Passionné par l’univers du savon et créatif de naissance, Franck participe à sauver un métier qui n’existe plus officiellement, celui de maître savonnier. En créant Gaiia, son entreprise, il a réussi à travailler selon ses valeurs.

Basé à Montélier, dans la Drôme, et âgé de 57 ans, Franck a fusionné modernité et tradition. Autodidacte, cet ancien graphiste, a créée son entreprise en 2009, avec son ami et cofondateur Philippe. Ils sont devenus les précurseurs de la saponification à froid. Les deux amis ont énormément travaillé pour que Gaiia devienne la référence des savons éthiques.

Avant de devenir savonnier, Franck était graphiste et webmaster. Sa passion pour l’univers du savon l’a toujours accompagné. Après avoir travaillé dans le domaine du graphisme et du design, et avoir accumulé suffisamment de connaissance sur le métier de savonnier à froid, Franck a eu le déclic de réaliser son rêve. Malgré une faible trésorerie, mais grâce à beaucoup d’énergie, Franck a osé se lancer !

La phase la plus compliquée a été celle de l’auto-formation, être autodidacte et se former à un métier rare n’est pas chose facile. En équipe avec son ami Philippe, ils se sont lancés dans le développement de la marque Gaiia. Grâce à l’inspiration saisie en Inde, et aux encouragements externes, tels que « tu es dingue », Franck a trouvé son mantra.

« Le monde avait besoin d’un savon bon pour la peau et la planète. »

En 2014, Franck rencontre des soucis de gestion de son entreprise et pense à mettre la clé sous la porte. Sa femme décide de prendre rendez-vous avec un conseiller de l’Adie. Ils présentent leur projet et bénéficient d’un accompagnement. Puis, grâce au financement de l’Adie, Franck reprend confiance et fait repartir son activité. 

Pour Gaiia, l’Adie a été un phare. 

Aujourd’hui, ils sont 6 salariés au sein de la savonnerie. Le formidable travail de l’équipe de Gaiia a permis d’atteindre un chiffre d’affaires plus que satisfaisant. L’avenir se développe, avec la présence de leurs produits dans de plus en plus de pharmacies. Sans oublier la création de nouveaux produits cosmétiques toujours zéro déchet et bio.

La croissance de Gaiia s’est fait progressivement, sans action commerciale classique. Ce rythme leur convient à tous, et convient aussi au rythme de la saponification à froid. Le but est de rendre pérenne leur savonnerie, d’en faire une référence de l’artisanat de qualité, de tous en vivre et de la transmettre ensuite à d’autres. 


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie