Portrait

Gagny a ouvert un restaurant à son image

« Si je devais donner un conseil, ce serait de bien s’entourer avec des gens honnêtes qui ne vous jugent pas sur vos origines mais sur votre projet. »

Temps de lecture : 3 minutes

On ne sait par où commencer pour vous présenter Gagny, tant il a connu des expériences diverses. De la campagne du nord Mali au 5ème arrondissement de Marseille, son parcours riche et inspirant raconte une belle rencontre entre l’Adie et cet entrepreneur.

Né au Mali dans une famille pauvre du nord du pays, il commence à travailler dès 9 ans . Vendeur dans les rues de Bamako, forgeron,… Aucune de ces expériences ne lui permettent de se projeter. La cuisine, en revanche, il la chérie depuis toujours ! C’est elle qui lui permet de venir en France en tant que cuisinier d’une troupe de théâtre.

« Je me suis toujours dit : pourquoi pas moi ? Si on avait dit à mon grand-père que son petit fils viendrait en Europe il ne l’aurait pas cru. »

Rapidement, il se lance comme traiteur. Il vit de cette activité pendant 8 ans. Il entreprend ensuite un stage dans une grande cuisine parisienne pour se perfectionner. Mais l’ambiance trop stricte qui y règne ne lui convient pas.

« À Paris en stage, j’ai découvert la violence des grandes cuisines. De plus, toutes les assiettes devaient être similaires et ce n’était pas la cuisine que j’affectionne. J’aime la liberté de pouvoir faire chaque jours un nouveau plat en fonction de mes envies. »

Ce qu’il aime, c’est créer tous les jours de nouvelles saveurs au gré des produits qu’il trouve chez les producteurs bio, qui composent ses plats. L’Adie l’a aidé à croire en son projet et à mettre ses rêves en action. Lui qui ne pouvait espérer obtenir un prêt en banque obtient un financement pour démarrer son activité. Aujourd’hui, avec sa compagne Julie, il a fidélisé sa clientèle et embauché son premier employé. Il est confiant dans l’avenir.


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie