Portrait

Khadija a créé mynounou.fr, garderie pour enfants

« Mon entreprise, c'est la maison du bonheur ! »

Temps de lecture : 1 minute

Depuis deux ans, Khadija est mynounou.fr : organisatrice d’ateliers pour enfants, elle assure aussi les sorties d’école dans son quartier, à Rueil Malmaison.

Tout commence pendant son congé parental. En pause professionnelle, Khadija, qui travaillait avant dans le milieu hospitalier, se cherche une nouvelle carrière. Non pas qu’elle n’aime plus son métier, mais ses horaires, notamment ses astreintes de nuit, ne sont plus compatibles avec sa vie de famille…

En attendant de trouver un nouveau souffle professionnel, elle rejoint le groupe des mamans de l’école de son enfant, et se rend compte du peu d’option de garde dans sa ville. Et c’est encore plus difficile pour les expatriés, nombreux à Rueil, qui cherchent des personnes capables de parler leur langue.

Elle commence ainsi à mettre en contact des parents et des nounous qui parlent anglais, chinois, ou coréen. « Je suis devenue une vraie chasseurs de tête multilinguiste, alors que je ne parle pas un mot d’anglais ! »

Peu à peu, son projet d’entreprise prend forme : elle ne met plus seulement en contact, elle propose aussi des ateliers et une garderie dans son local, décoré comme un appartement, à deux pas de l’école.

Tout pour le bien-être des enfants : le souhait de Khadija est de recréer un environnement familier, qui ressemble à un véritable appartement, et où les enfants se sentent comme à la maison !

«  Ce sont les parents qui me cherchent des clients ! Comme leurs enfants se sentent bien chez moi, ils ne veulent pas que je ferme faute d’enfants à garder.»

Et pour les activités, Khadija monte un programme varié : des ateliers bien-être, où les enfants sont en binôme avec un naturopathe, masseur, ou professeur de yoga, et des ateliers de loisirs créatifs : pâtisserie, tricot, couture, art plastique. « Les enfants font vraiment eux-mêmes leur création, et ils repartent avec, toujours super fiers ! »

Bien sûr, il y a des moments de doute. Et parfois, Khadija rêve de s’associer, avec une personne qui partagerait sa philosophie, pour ne plus être seule à porter son entreprise.

« Mais le doute me permet de prendre des décisions réfléchies, et d’avancer ! Je suis heureuse de me réveiller chaque matin et de me dire que je vais travailler avec des enfants : je suis contente d’être là, et de faire ce que je fais. »


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie