Portrait

Michel, le bénévolat pour aider les jeunes entrepreneurs

« Le plus fort ici, ce sont les personnes, les rencontres que l’on fait : avec ceux qui travaillent à l’Adie, et ceux qui ont des rêves, qui veulent prendre leur destinée en main. Ici tout le monde croit à ce que l’on fait, qu’importe la taille du projet. Amazon a bien démarré dans un garage ! »

Temps de lecture : 2 minutes

Psycho-sociologue de formation, Michel a d’abord été consultant en entreprise, avant de rejoindre la Caisse d’Épargne où il devient formateur.

Spécialiste du microcrédit, il connait bien l’Adie, et une fois à la retraite, il décide de rejoindre l’association comme bénévole.

« Parce que le microcrédit m’intéresse depuis longtemps, j’ai suivi le parcours de Maria Nowak, la fondatrice de l’Adie. Lorsqu’elle a créé l’association, rien n’existait en France pour aider les petites structures à se développer. C’est une pionnière. » 

Le leitmotiv de Michel, c’est la création de valeur, au niveau des individus. Pouvoir accompagner des personnes, de tous horizons, de tout âge, de tout profil, et les aider à avancer dans leur projet, quels que soient leurs besoins.

À l’Adie, Michel participe ainsi au formation « Je Deviens Entrepreneur », et parraine des entrepreneurs en herbe qui souhaitent bénéficier d’un coaching individuel.


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie