Actualité

Maintien du chômage et aides sociales : à quoi ont droit les entrepreneurs ?

Temps de lecture : 4 minutes

Si vous êtes entrepreneur et percevez en même temps des revenus ou des minima sociaux comme l’ARE, le RSA ou les ASS, vous vous posez sans doute des questions quant à leur maintien pendant cette période de crise. Même si vous n’avez pas accès à l’aide plafonnée à 1 500 €, vous pouvez, en cas de difficulté, prétendre à des dispositifs exceptionnels.

Je n’ai pas accès à l’aide de 1 500 €. Existe-t-il d’autres aides spéciales pour les entrepreneurs ?

Si vous êtes affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants, que vous êtes dans une situation de grande difficulté et que vous n’avez pas accès à l’aide du fonds de solidarité plafonnée à 1 500 €, vous pouvez solliciter auprès de votre caisse Urssaf régionale l’aide de l'Action Sanitaire et Sociale de la Sécurité sociale des Indépendants auprès du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI).

Quelles sont les aides sociales exceptionnelles pour les familles auxquelles je peux avoir accès en tant qu’entrepreneur ?

L’État a mis en place des aides exceptionnelles pour les familles les plus modestes. Ces aides sont accessibles à tout le monde, y compris aux entrepreneurs en grande difficulté : 

  • Pour les ménages percevant le revenu de solidarité active (RSA) ou  l'Allocation de solidarité spécifique (ASS), une allocation de 150 € a été versée automatiquement  le 15 mai, à laquelle s'ajoutent 100 € par enfant. 

  • Pour les ménages bénéficiaires d'aides au logement, mais pas du RSA ni de l'ASS,  une allocation de 100 € par enfant.

Cette allocation est perçue de façon automatique.

  • Pour les ménages  les plus modestes, après évaluation de votre situation sociale par les Centres Communaux ou Intercommunaux d’Action Sociale, qui dépendent de votre mairie, un “chèque de 105 €” peut être versé par foyer.

Mes droits au chômage devaient prendre fin au moment du confinement. Vais-je continuer à toucher des allocations ?

Face à la crise du COVID 19, le Gouvernement a décidé de prolonger les droits à l’Allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) et à l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droit après le 1er mars. 

Le versement de l’ARE et de l’ASS est ainsi prolongé jusqu’au 31 mai 2020. 

Cette indemnisation supplémentaire ne viendra pas réduire vos éventuels droits à venir.

L’allongement se fait de manière automatique de la part de Pôle emploi pour les paiements. 

N’hésitez cependant pas à vous rapprocher de votre conseiller Pôle emploi pour en savoir plus.


Je partage cette actu :