Portrait

Éveline, bénévole à la rencontre des entrepreneurs de sa région

« L’ambiance à Pau est excellente, on s’entend tous très bien, on s’entraide ! »

Temps de lecture : 2 minutes

L’entrepreneuriat, Éveline connaît bien, puisqu’elle a elle-même créé une entreprise de courtage en assurance et 3 emplois, en plus du sien. Dans son travail, Éveline conseillait entrepreneurs, commerçants et artisans dans le choix de leurs assurances. 

À 63 ans, alors qu’elle n’envisage pas de cesser tout de suite son activité, elle reçoit plusieurs propositions de potentiels acquéreurs. « Je comptais garder mon entreprise jusqu’à 65 ans, mais je ne savais pas s’il y aurait d’autres propositions à ce moment-là, alors j’ai vendu. »

Cependant, il n’était pas envisageable pour Éveline de rester inactive. Tout naturellement, elle décide de donner de son temps et de faire partager ses compétences via le bénévolat. Au hasard des recherches, elle découvre l’Adie, et quelques mois après le début de sa retraite, elle intègre l’équipe. 

Depuis, elle partage son temps entre ses petites filles et l'association. Éveline accompagne une quinzaine d’entrepreneurs, représente l’Adie sur les salons ou forums dédiés à la création d’entreprise et reste en contact avec les entrepreneurs tout au long de la mise en place de leur projet. « Je continue à faire ce que je faisais dans mon entreprise : du conseil et le suivi des dossiers. »

En 2017, pour permettre à plus de personnes de bénéficier de l'aide de l’Adie, Éveline a commencé à réaliser les dossiers de demandes de financement directement avec les entrepreneurs. « J’ai suivi une formation à Anglet, et je me suis lancée. Je m’entends très bien avec Rachid, le conseiller à Pau, c’est important, parce que j’avais besoin de son aide au début. Aujourd’hui, je suis autonome, et il me fait confiance ! » Mais ce qu’elle préfère à l’Adie, c’est l’équipe, très soudée.


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie