Notre histoire

Les dates clés de l'histoire de l'Adie

1989

Création de l'Adie

1993

Ouverture des 1ères délégations régionales à Lille et à Bordeaux.

1995

1er prêt avec les banques.

1996

Le cap des 1 000 prêts par an est dépassé

1999

10 ans d’existence déjà, et l’Adie est présente sur 69 départements, compte 103 salariés et le triple de bénévoles.

2003

Création du Réseau Européen de la Microfinance, présidé par Maria Nowak. En France, l’Adie obtient la modification du code monétaire et financier qui donnera une nouvelle ampleur au microcrédit en France.

2005

Année internationale du microcrédit : l’Adie est reconnue d’utilité publique.

2006

Muhammad Yunus reçoit le Prix Nobel de la Paix.

2009

L’Adie a 20 ans. Elle couvre désormais tout le territoire et finance 11 500 prêts par an.

2011

Catherine Barbaroux succède à Maria Nowak à la présidence de l’Adie.

2016

Engagé dans l’action de l’Adie dès 1990, Frédéric Lavenir devient Président de l’Adie.

2018

l’Adie réunit ses équipes au beffroi de Montrouge pour célébrer 160 000 entrepreneurs financés et 30 ans de confiance.

Depuis 30 ans, l’Adie œuvre en France pour que chacun puisse devenir entrepreneur.

En 1989, alors qu'on assiste à la montée du chômage, la tertiarisation du travail, et le développement des services à la personne : la micro-entreprise devient de plus en plus attractive, ainsi qu'un moyen de trouver ou retrouver un emploi.

Si de plus en plus de personnes aspirent au travail indépendant, les obstacles demeurent : la réglementation est bien trop forte dans certaines professions, et le manque d’accès au capital reste un frein majeur au démarrage.

Dans ce contexte, Maria Nowak économiste impliquée dans les projets de développement et de microfinance, notamment au Burkina Faso et en Albanie, décide d’appliquer à la France les méthodes mises en œuvre par le Professeur et Prix Nobel de la Paix Muhammad Yunus

C’est ainsi qu’elle fonde l’Adie.

Biographie de Maria Nowak

Maria Nowak, économiste de formation, a consacré l’essentiel de sa carrière au développement, notamment en Afrique de l’Ouest.

En créant l’Adie en 1989, elle a souhaité appliquer à la France les techniques de microcrédit de la Grameen Bank du Bangladesh. Inlassablement, elle a étendu ses théories à d’autres pays occidentaux, et a fondé le Réseau Européen de Microfinance en 2003. Auteur de plusieurs ouvrages, dont La Banquière de l’espoir et On ne prête (pas) qu’aux riches, elle a reçu de nombreux prix au titre de son action et a été faite Officier de la Légion d’Honneur en 2008.

En savoir plus : lire la biographie de Maria Nowak.