Portrait

Marion, directrice territoriale Bourgogne-Franche-Comté

« Ce qui me plaît à l’Adie, c’est la liberté laissée à l’initiative, c’est de donner un sens à mon travail, et d’aider les gens à créer leur emploi. »

Temps de lecture : 4 minutes

Après ses études de droit, Marion pousse la porte de l’Adie il y a 10 ans, à Marseille.

« J’ai intégré l’équipe dans le cadre d’un service civique. J’avais fait du droit avant, et travaillé un peu en banque et dans un cabinet d’expert-comptable. Suffisamment longtemps pour comprendre que je ne voulais pas du tout faire ça ! »

Sa première mission à l’Adie est de faire connaître l’association au plus grand nombre. Marion organise des événements, des cafés créateurs, interviewe des créateurs financés et accompagnés par l’Adie, et aide à l’organisation des formations. Grâce à ses missions, Marion échange constamment avec les équipes, et apprend tout ou presque sur l’Adie. À l’issue de son service civique, elle est recrutée en CDD pour effectuer un remplacement à Aix-en-Provence. Elle y reste un an et demi, avant d’accepter un CDI à Manosque et Gap 

Pendant 5 ans, elle sillonne les rues étroites des Alpes de Haute Provence et des Hautes-Alpes et fait ses armes dans ce secteur très rural.

« J’organisais des rencontres dans les villages sur les marchés, où je me rendais avec le petit camion Adie, une véritable agence mobile ! »

En 2018, Marion est désireuse de retourner à Besançon, d’où elle est originaire. Elle occupe aujourd’hui le poste de directrice Bourgogne-Franche-Comté et encadre une équipe de 10 personnes. « Sans oublier les 25 bénévoles ! Et nous cherchons à recruter deux nouvelles personnes dans la région. »

« 10 ans après avoir intégré l'Adie, je me reconnais toujours dans sa mission ! C’est une vision avant-gardiste, à côté du système. On va défendre des postures, donner la chance aux gens, et on à la liberté de le faire grâce à notre modèle économique. Je ne vois pas où je pourrais travailler, où je me sentirais aussi bien. »


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie