Portrait

Myriam, photographe, fait durer les bons moments

Attirée depuis sa tendre enfance par l’idée de travailler dans la photographie et l’humanitaire, Myriam, originaire du Mexique, fait des études qui la prédestinent à une carrière dans le social.

Temps de lecture : 4 minutes

La jeune femme de 33 ans est aujourd’hui fière de présenter un parcours pour le moins atypique : suite à sa formation de photographe à l’Institut National des Beaux Arts du Mexique, elle décide de quitter son pays en 2005 pour étudier le français et avoir une expérience à l’international. C’est à Lyon, grâce à son expérience et son charisme, qu’elle devient coordinatrice de projets socio-culturels et au même temps elle poursuit sa passion en donnant des cours d’espagnol et de photographie aux particuliers.

C’est lorsqu’elle commence à donner des cours de photo que ses réalisations rencontrent un véritable succès et elle est abondamment sollicitée pour ses talents de photographe.

« Pour se lancer, il faut se faire accompagner, croire en soi et être très prévoyant…et il ne faut jamais lâcher », Myriam Photographe

Cette réussite nourrit son aspiration à monter sa propre entreprise de photographie, et finalement, Myriam décide de se lancer ! Elle se dirige d’abord vers Pôle Emploi et puis sera orientée vers l’Adie. Au sein de l’association, elle suivra la formation « Je deviens entrepreneur » et elle obtiendra le financement dont elle a besoin pour acheter son matériel photographique et financer ses besoin en termes de communication (site web, cartes de visite, etc).

Actuellement, Myriam vie de sa passion et la partage avec ses élèves et ses clients. Elle se considère très chanceuse de faire ce qu’elle aime malgré le fait d’être loin de son pays d’origine.

Retrouvez Myriam sur sa page facebook


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie