Portrait

Claude, restaurateur, mélange des saveurs franco-syriennes dans son restaurant. 


« Pour réussir dans cette aventure, il faut comprendre de A à Z son boulot, et considérer toutes les étapes de la création. »

Temps de lecture : 1 minute

Repartir à zéro, cela n'a jamais fait peur à Claude. Après avoir eu plusieurs vies en Syrie en passant d’ingénieur chimiste, extracteur de pétrole ou encore entrepreneur, il finit par fuir les conflits dans son pays, et arrive en France en 2017. 

Il s’installe dans la région de Melun, mais se retrouve dans une situation délicate : les diplômes qu’il a passés plus jeune ne sont pas valables dans son pays d’accueil. 

Claude est pourtant venu ici avec un seul but : celui de travailler. Après avoir frappé à toutes les portes, il est désespéré, car il ne trouve rien de sérieux. Il souffre du mépris qu’on lui porte en raison de son origine ou de son âge. 

Alors Claude décide de faire de son expérience une chance : il va créer sa propre entreprise.

Il se renseigne, cherche et étudie toutes les possibilités d’activités dans lesquelles il pourrait se lancer. C’est finalement l’une de ses nombreuses passions qu’il choisit : la cuisine. Il va ouvrir un restaurant franco-syrien, et partager les saveurs de ses recettes maternelles, qu’il connaît par cœur et qu’il aime tant.

Oui mais voilà, arrivé depuis peu, Claude ne connaît pas les rouages liés à la création d’entreprise en France. Il commence par se renseigner sur Internet et auprès de sa mairie, puis trouve une agence Adie tout près de chez lui, où il prend un premier rendez-vous avec son conseiller. Ensemble, ils analysent et finalisent son dossier. Claude peut alors faire un prêt de 10 000 €. Avec cette somme, et quelques économies épargnées avec son épouse, il achète le local. 

Claude se pose encore beaucoup de questions liés à cette nouvelle activité : comment gérer un commerce ? Comment obtenir le bail ? Comment se démarquer de ses futurs concurrents ? C’est pourquoi il suit la formation de l’Adie Je Deviens Entrepreneur

À l’issue de ce programme, il crée son restaurant « Saveurs Syriennes », deux ans après son arrivée en France. 

Pour se faire connaître, Claude organise des dîners concerts. Grâce à son travail et à son enthousiasme, ses efforts payent ! Les clients sont très contents et ils reviennent. 

Aujourd'hui, Claude rêve de créer un grand restaurant de grillades, associé à un motel et une piscine qui permettraient aux touristes de découvrir sa région d’accueil : la Seine-et-Marne. Il se dit que pour développer un écosystème il faut mettre en lien les acteurs de sa région qui ont ce but commun. C’est pourquoi, il est actuellement en recherche d’un terrain prêt à accueillir son projet.  

Pour Claude, son restaurant est à l’image de sa nouvelle vie, un mélange de la culture syrienne et de la culture française, mêlant des recettes ancestrales et des recettes modernes.  


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie