Portrait

Daniel, le bénévolat pour soutenir la création d'emploi

« Ce qui me plait particulièrement, c’est la diversité des missions, des expériences et des projets qu’on me propose. Je suis heureux de contribuer de manière variée dans une association qui a pour objectif de favoriser l’émergence d’activité génératrice d’emploi. »

Daniel est devenu bénévole à l’Adie il y a 6 ans, au moment de son départ à la retraite.

Il a connu plusieurs vies professionnelles avant cela. Il a notamment été responsable informatique à la direction générale des finances publiques, à Paris, avant de venir s’installer à Nantes il y a 18 ans.

« Arrivé à la retraite, je me suis posé la question de savoir comment utiliser mon temps avec une occupation utile pour moi, pour la société, et pour les autres. Après mûre réflexion, j’ai choisi l’Adie car l’ambition de l'association me semblait plus large : la philosophie de l’Adie, c’est la possibilité d’obtenir non seulement un financement, mais un accompagnement personnalisé. C’est une grosse plus-value. Pour le financement, l’étude du dossier se fait au cas pas cas, et des personnes en situation difficile peuvent tout à fait trouver un appui à l’Adie. » 

 Daniel reçoit un accueil chaleureux de la part des équipes, aussi bien des autres bénévoles que des salariés de l’association.

Il choisit d’abord de se consacrer à des missions d’accompagnement : il aide les créateurs à affiner leur projet d’entreprise, à faire les démarches administratives, et à consolider leur dossier de demande de financement.

Puis, au bout de quelques années, il a envie de diversifier ses missions, et décide de se consacrer à l’accompagnement et la préparation des dossiers pour les crédits mobilité.

« Je fais tout de A à Z : je reçois les personnes qui ont un projet de mobilité pour leur premier rendez-vous. Elles ont besoin d’un financement pour acheter ou réparer une voiture, passer le permis, faire une formation, etc. On prépare le dossier pour la demande de prêt ensemble, le dossier est ensuite validé par le Comité de crédit ou le Directeur territorial, et je donne la réponse au porteur de projet. » 

Daniel poursuit donc son engagement, trois demi-journées chaque semaine, et assiste régulièrement à des formations pour l'aider dans ses missions auprès des porteurs de projet.

« Ce qui me plait particulièrement, c’est la diversité des missions, des expériences, et des projets qu’on me propose. Je suis heureux de contribuer de manière variée dans une association qui a pour objectif de favoriser l’émergence d’activité génératrice d’emploi. »

crédit photo : © Alice Emeriau


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui ont fait l'Adie