Portrait

Sonia crée sa marque interculturelle "La Petite Kabyle"

L'envie de Sonia de faire découvrir les cultures berbères par la mode, la littérature et la gastronomie l'ont poussée à créer sa marque "La Petite Kabyle".

Temps de lecture : 3 minutes

Française d’origine algérienne, Sonia est arrivée en France à l’âge de 8 ans, on l’appelait alors « la petite Kabyle ».

Sa première vocation est d'être comédienne, et elle exerce cette profession jusqu’à l’âge de 30 ans. Puis, lasse des clichés racistes dans le milieu du cinéma, elle décide d'embrayer sur une deuxième carrière qui lui permettrait de promouvoir plus librement les cultures riches et peu connues des territoires berbères.

Le premier produit qu'elle réalise est un livre pour enfants dont elle est l’auteure. Puis elle commercialise vêtements et bijoux de sa création, et développe une activité d'organisation d'événements.

Elle projette d’ouvrir dans deux ans un tiers-lieu dans son quartier d’enfance, autour de la Porte de la Chapelle et de la station Marx Dormoy, à Paris. Sa démarche sera inclusive pour les personnes les moins favorisées du quartier : elle veut créer une entreprise sociale à but lucratif et redistributif en quelque sorte.

Pour l'aider dans son projet, elle a suivi avec l'Adie la formation Je Deviens Entrepreneur.

Depuis la fin de ce programme, elle a gardé le contact avec des personnes, expertes ou comme elle, en développement d'activité, qui l'aide peu à peu à bâtir son business plan, à mûrir son projet et à constituer un dossier avec lequel elle démarche financeurs et partenaires.

« L’accompagnement de l’Adie m'a confrontée à la réalité. Cela m'a permis aussi de faire mon bilan de compétence. »

Débordante d’énergie, elle développe aujourd'hui une deuxième activité dans le secteur digitale : business développeuse pour des start-ups. Cela lui permet en plus d’être très présente sur les réseaux sociaux et d'y tester ses produits et idées.


Je partage cette fiche pratique :

Celles et ceux qui font l'Adie