Portrait

Yazid crée un snack mexicain à Marseille

« L'accompagnement de l'Adie m’a permis d’être formé sur le métier de chef d’entreprise, la comptabilité, les aspects financier et juridique. »

Temps de lecture : 1 minute

Yazid a ouvert son snack « Un Mexicain à Marseille » en juillet 2015 dans le quartier du Cours Julien à Marseille, grâce à l’accompagnement et au microcrédit de l’Adie. Après avoir connu différentes expériences salariées non satisfaisantes, Yazid souhaite créer sa propre entreprise, un concept de café culturel. Pour monter son projet, il s’adresse à l’Adie et intègre le programme de formation Je Deviens Entrepreneur (anciennement Adie CréaJeunes). Les différents modules animés par les bénévoles lui apportent beaucoup : il apprend le métier de chef d’entreprise, l’importance de la gestion du temps et se découvre lui-même grâce aux conseils prodigués par les psychologues bénévoles.

« L'accompagnement de l'Adie m’a permis d’être formé sur le métier de chef d’entreprise, la comptabilité, les aspects financier et juridique. »

Il en est persuadé, mieux se connaître c’est essentiel pour bien démarrer. D’ailleurs, il faut évoluer son projet. Il a désormais pour ambition de diversifier l’offre de restauration rapide à Marseille.

« L’Adie m’a aidé à concrétiser mes idées ».

Il souhaite proposer une cuisine haute en couleurs, pleine de convivialité et de simplicité : la cuisine mexicaine, découverte lors d’un périple qu’il avait fait en reliant le Canada au Brésil.

En effet, sa traversée du Mexique s’est rapidement transformée en voyage culinaire. Yazid y fait la rencontre d’une cuisine traditionnelle et populaire, véritable vitrine de la culture communautaire mexicaine. Le goût des produits frais, et également l’ambiance de cette cuisine l’ont séduit. À la fin de la formation Je Deviens Entrepreneur, Yazid trouve un local à l’emplacement idéal. Il fait naturellement appel à l’Adie afin de financer le démarrage de son activité, ainsi qu’à son partenaire du Réseau Initiative. Il propose désormais une cuisine saine composée de produits frais à un prix très abordable. Même si les débuts demandent énormément d’énergie, Yazid est très satisfait : « C’est un travail qui me rend heureux ». Yazid adore cuisiner devant ses clients, répondre à leurs questions et leur faire découvrir de nouvelles saveurs. Dans les mois à venir, il aimerait étoffer sa carte en proposant des tortillas de maïs ainsi que des petits déjeuners, mais également améliorer la décoration du local, afin d’en faire une véritable vitrine de la culture mexicaine : « Maintenant, j’ai un espace dans lequel je peux m’exprimer ».


Vous soutenez l'Adie ?
Faites le savoir !

Stop au gâchis des talents ! Même sans capital, même sans diplôme, tout le monde peut devenir entrepreneur avec l'accès au crédit et à un accompagnement professionnel, fondé sur la confiance, la solidarité et la responsabilité. #FIER.E de soutenir l'Adie

Celles et ceux qui font l'Adie