Le 3 mai 2018, la Fondation Carrefour et l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) signent une nouvelle convention de partenariat en faveur de la petite agriculture.

 

Les petites exploitations agricoles en zones rurales : un vecteur de dynamisme des territoires

 

En France, près de 80% des entreprises agricoles comptent moins de 9 salariés et concentrent à peine 5% du chiffre d’affaire annuel agricole [1]. Installés en zones rurales, leurs exploitants font face à des contraintes qui les freinent dans leurs projets de création ou de développement d’activité : infrastructures insuffisantes, isolement bancaire, manque de mobilité etc. Ces petites surfaces d’exploitation sont pourtant vectrices de re-dynamisation des territoires ruraux : parce que souvent elles privilégient les circuits courts, elles participent au maintien de l’activité économique et sociale dans les territoires.

 

Avec une surface agricole représentant plus de la moitié de son territoire, la France offre un incroyable potentiel de développement de nouveaux projets agricoles. 

 

La prise de conscience des problématiques environnementales et le changement des habitudes de consommation ont favorisé l’émergence de modes de production et de distribution différents : permaculture, agriculture raisonnée et biologique en vente directe avec le consommateur  (commerce de proximité en vente directe, AMAP, ruches, etc). 

Or ces porteurs de projets ont souvent besoin d’être financés pour la création et le développement de leur activité. 

Parmi eux, certains ne sont pas éligibles à la dotation jeune agriculteur (DJA) soit parce qu’ils ne remplissent pas les conditions, soit parce que l’activité n’est pas agricole au sens de la DJA, soit parce qu’ils ne souhaitent pas la demander (car complexe et contraignant). Ils représentent au moins 40 % des créations agricoles.

 

L’Adie, comme l’ensemble des réseaux de création d’entreprise se propose de leur apporter des solutions de financement adaptées. 

 

L’Adie soutient le développement des petites entreprises agricoles

 

En 2017, l’Adie a financé et accompagné plus de 1300 porteurs de projet dans le secteur primaire en France, représentant 9% de son activité (21 000 personnes financées). 

Plafonnée à 10 000 euros, l’offre de microcrédit de l’Adie peut être utilisée pour financer du matériel, du stock ou encore un véhicule au démarrage de l’activité ou après, pour son développement. 

En 2017, Léonard et Oriana, deux maraîchers bio à Aubignosc (04), ont pu lancer leur exploitation grâce à une campagne de crowdfunding et la développer grâce à l’Adie.

 

 

La Fondation Carrefour et l’Adie, un partenariat pour valoriser les petits exploitants de nos régions

 

Face aux transformations du monde agricole, la Fondation Carrefour a souhaité s’associer à l’action de l’Adie dans le but de financer 50 entrepreneurs-agriculteurs en métropole. Ce partenariat s’inscrit dans la continuité d’une action testée en Bourgogne Franche-Comté qui avait permis en deux ans le financement et l’accompagnement de 57 entrepreneurs ruraux spécialisés dans l’alimentation de proximité. 

En 2018, la Fondation Carrefour souhaite s’inscrire durablement dans la transition alimentaire en se focalisant sur la petite agriculture et en valorisant l’action et le développement des parcelles d’exploitation locales et éco-responsables. Le partenariat récemment signé entre l’association et la fondation se recentre sur la promotion des petites activités agricoles françaises, et plus particulièrement sur les régions suivantes : Grand Est, Bretagne Pays de Loire, Occitanie, Corse Provence Alpes Côte D’Azur et Nouvelle Aquitaine. Sur ces régions, les petites exploitations agricoles représentent entre 21% (en Bretagne Pays de Loire) et 44% (Corse-PACA) du nombre d’exploitations agricoles [2]. L’Adie y concentre également 69% de son activité agricole en métropole.

Ce nouveau partenariat a pour ambition d’aller plus loin sur l’accompagnement de ces petits producteurs promouvant une agriculture durable ou paysanne, avec notamment la possibilité pour eux de s’associer aux magasins de l’enseigne Carrefour de leur région. 

 

En poursuivant ce partenariat, la Fondation Carrefour réaffirme sa confiance dans l’action de l’Adie, qui l’en remercie ! 

 

 

[1]  « Panorama des industries agroalimentaires ; chiffres et indicateurs clés » édition 2017 disponible sur le site du Ministère de l’Agriculture.
[2] Estimations 2016 disponibles dans les bilans annuels par région du site de la statistique agricole Agreste

Publié le : 05.06.18