Actualité

COVID-19 : Quelles sont les mesures pour les entrepreneurs ?

Temps de lecture : 8 minutes

Face à cette situation exceptionnelle, l'Adie met tout en œuvre pour maintenir l'accès à ses services, et informer les entrepreneurs sur leurs préoccupations.
Nous avons suspendu toute activité dans nos locaux : formation, événement et rendez-vous dans nos agences. Mais nos conseillères et conseillers continuent à vous répondre, de 9h à 18h, du lundi au vendredi ! Ils sont joignables par email et par téléphone.

Conscients que cette période est particulièrement difficile pour beaucoup d’entrepreneurs, nous faisons au mieux pour maintenir notre activité et vous aider au quotidien.

Nos conseillers Adie vont contacter rapidement chacun des entrepreneurs que nous accompagnons, afin de faire le point sur leur situation. Au cours des prochaines semaines, nous garderons le contact régulièrement par téléphone et par mail, en essayant autant que possible de répondre au mieux à leur besoins.

Aujourd'hui, nous souhaitons également vous partager les premières mesures prises par le gouvernement et les dispositions pour vous permettre de surmonter la crise :                       

Aide exceptionnelle pour les travailleurs indépendants

Annoncé lundi 16 mars, lors du discours du Président de la République, les travailleurs indépendants ne pouvant exercer leur activité du fait des mesures de confinement pourront bénéficier d'une aide forfaitaire de 1 500 €.

Pour faire votre demande, consultez le tuto ci-dessous :

Tuto pour faire sa demande d'aide aux entreprises fragilisées par l'épidémie COVID19

Report des cotisations URSSAF

  • L'échéance du 20 mars ne sera pas prélevée, mais elle n'est pas annulée pour autant. Dans l'attente de mesures à venir, le montant de cette échéance sera lissé sur les échéances ultérieures (avril à septembre).

  • Vous pouvez également solliciter un rééchelonnement des cotisations sociales par l'un des moyens suivants :    

    • Par internet sur , dans la rubrique « Mon compte » pour demander un délai de paiement

    • Par mail, auprès de votre , en choisissant l'objet « Vos cotisations », motif « Difficultés de paiement »

    • Par téléphone au 36 98 (appel non surtaxé)

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site de l'URSSAF.                          

Possibilité de déclaration d'arrêt de travail

  • Les travailleurs indépendants contraints de garder leurs enfants à domicile peuvent en théorie bénéficier d'une prise en charge exceptionnelle d'indemnités journalières par l'Assurance Maladie, sous certaines conditions :                                        

    • un de vos enfants est âgé de moins de 16 ans révolus au jour du début de l'arrêt,

    • la cessation de l'activité professionnelle doit être la seule option possible, parce que votre activité ne peut pas être exercée en télétravail.

Pour en savoir plus et tester votre éligibilité : Vous devez déclarer pour vous-même l'arrêt sur le téléservice .

La Fédération Nationale des Auto Entrepreneurs a publié sur son site internet un tutoriel pour vous aider à remplir cette demande en vous rendant .                              

Facilités de paiement des impôts

  • Pour toute difficulté dans le paiement des impôts, vous pouvez vous rapprocher du service des impôts des entreprises, par la messagerie sécurisée de votre espace professionnel, par courriel ou par téléphone.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site impots.gouv.fr

Action Sanitaire et Sociale de la Sécurité sociale des Indépendants

  • Si vous êtes dans une situation de grande difficulté, et en dernier recours, vous pouvez solliciter un appui auprès du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants, rattaché à la Sécurité Sociale des Indépendants.

Attention, cette aide ne constitue pas un droit et en faire la demande ne garantit pas son obtention.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site de la Sécurité Sociale des indépendants.

À savoir : Assurance professionnelle et « perte d'exploitation »

  • Pour l'ensemble des contrats d'assurances professionnelles, la garantie « perte d'exploitation » ne pourra pas être mobilisée dans le cadre de l'épidémie actuelle, car l'incapacité à travailler n'est pas la cause directe d'un événement assuré.


Je partage cette actu :