Portrait

Emmanuel, directeur territorial Pays de la Loire à l'Adie

« L’Adie, c’est tellement plus que du crédit : de l’écoute, de l’attention, du respect, de la confiance. Ça n’a pas de prix. »

Temps de lecture : 3 minutes

D’origine parisienne, Emmanuel est certainement un grand voyageur. Il déménage une première fois, et part habiter dans l’Est de la France où il travaille comme technicien agricole en culture bio des vergers de Mirabelle, puis en Bretagne comme moniteur de plongée sous marine.

En 2002, il est en Nouvelle Calédonie lorsqu’il rejoint l’Adie. D’abord en temps que conseiller puis responsable territorial et enfin directeur régional en 2004. Il est particulièrement fier d’avoir contribué là-bas à l’implantation de l'association à Wallis et Futuna.

Il décide de revenir en métropole en 2015, et y occupe le poste de directeur territorial Adie Pays de la Loire.

Passionné par ce qu’il fait, il aime particulièrement travailler avec son équipe.

« Si tu donnes du plaisir à tes équipes, du temps, des outils pour s’exprimer, ils font un boulot génial. On réussit des choses formidables ensemble. »

Et notamment, Emmanuel est fier du dernier projet porté par toute son équipe : l’installation d’une boutique éphémère dans le Centre Commercial de Beaulieu, à Nantes, dans laquelle 14 créatrices audacieuses exposent et vendent leurs produits.

Partie d’une idée d’un groupe de conseillers, ils ont construit ensemble ce projet qui a reçu la visite de Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, le 14 janvier dernier.

« C’est une grande source de motivation que de pouvoir mettre ses propres idées en action. »


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie