Portrait

Lucia, la communauté au cœur !

« Il faut se réinventer en permanence et trouver des manières d’être présent et d’attirer l’attention du public auquel on souhaite s’adresser. »

Temps de lecture : 3 minutes

Rares sont les organisations à dévoiler l’identité de celui ou celle qui s’occupe d’animer les comptes réseaux sociaux, de répondre aux questions des internautes, en somme, d’assurer le poste bien connu désormais de « community manager ». À l’Adie, une personne unique assure notre présence multiple sur les comptes nationaux de l’association. Présentation !

L’histoire de Lucia et de l’Adie démarre sur un quai de gare. Arrivée en France en 2012, après une carrière de journaliste au Mexique, son pays natal, elle décide de suivre une formation pour apprendre le français avant de poursuivre ses études. Mais elle souhaite compléter la théorie par une pratique. C’est lors d’un trajet en métro, qu’elle découvre une publicité de l’association. Intriguée par l’accroche « ouvrir sa boîte », elle se fait traduire cette expression bien française, découvre nos missions avec enthousiasme, et décide de s’engager comme bénévole ! 

« Au Mexique, j’étais spécialisée sur les sujets de société. En m’orientant en France dans le domaine de la communication, le secteur associatif m’a semblé être une suite logique. Je voulais me sentir utile ! »

Au sein d’une équipe de six personnes, elle partage durant une année son savoir-faire en média et réalise des interviews, des montages vidéo ainsi que des revues de presse. Toujours connectée à l’actualité !

« L’Adie a été mon école de français pratique. » 

Lucia poursuit ensuite ses études et après l’obtention de son diplôme de Français de la Fondation Robert de Sorbonne et d’un Master en Communication Digitale de l’Université Paris 8, elle démarre sa carrière dans une autre association. Son engagement passe du bénévolat au salariat.   

C’est finalement en 2015 qu’elle rejoint l’Adie comme community manager avec pour mission quotidienne de parler au nom de l’association sur les réseaux sociaux et d’animer les communautés. Un métier de veille et d’action quotidienne. Et surtout en transformation perpétuelle. 


Je partage ce portrait :

Celles et ceux qui font l'Adie