Portrait

Meimouna lance son activité de coiffure à domicile pour transmettre un savoir-faire familial

« Le soutien de l’Adie a été précieux pour lancer mon projet. »

Durée de lecture : 3 minutes

Après l’obtention en 2008 de son BTS commerce international, Meimouna travaille 6 ans dans l’import-export. Parallèlement à son emploi, elle coiffe, pour le plaisir, sa famille et ses amis. Après ces quelques années de salariat, elle décide de recentrer son activité professionnelle exclusivement sur la coiffure : elle veut partager et développer tout ce savoir faire transmis de mère en fille, en le modernisant.

Son parcours pour devenir coiffeuse professionnelle commence par l’obtention en 2014 de son CAP coiffure. Puis en 2017, elle participe au concours « Be Natural » et arrive en première position de la catégorie « Cheveux afro au naturel ».

Pour faire de cette passion pour la coiffure un métier, elle se tourne vers l’association Alizé qui l’aide à préparer son business plan et lui suggère de se tourner vers l’Adie pour ses besoins de financement. Elle prend alors contact avec l’association et obtient un microcrédit pour l’achat du matériel nécessaire au lancement de son activité (fer à lisser, sèche-cheveux, mèches pour cheveux, …).

Elle participe à l’atelier « Développement commercial » proposé par l’Adie pour faire face aux difficultés liées à sa communication digitale, notamment sur les réseaux sociaux, et définir une stratégie pour gagner des nouveaux clients. Car mis à part le bouche-à-oreille, sa stratégie actuelle repose uniquement sur la promotion que lui font certaines bloggeuses.

Le soutien de l’Adie lui a été précieux et Meimouna souhaiterait participer à d’autres ateliers d’accompagnement organisés par l’association.

Aujourd’hui, son activité est florissante avec un réseau qui se développe à l’international : ses clients l’appellent d’Angleterre, du Canada et des États-Unis ! A termes, Meimouna voudrait ouvrir son propre salon de coiffure et former de jeunes coiffeurs pour transmettre son savoir… et pour perpétuer la tradition familiale !


Celles et ceux qui font l'Adie