Fiche pratique

Comment créer ma boutique de couture et retouches ?

Temps de lecture : 4 minutes

En résumé

Je suis couturier ou couturière, et je souhaite ouvrir ma propre retoucherie, pour réparer les vêtements de mes clients ou vendre mes créations. Je fais le point sur les formalités administratives et la réglementation du secteur.

Où déclarer l’activité ?

Diplômes ou certifications requis

Je n’ai pas à justifier de diplôme ou de certification professionnelle pour cette activité.

Réglementation et obligations spécifiques

Aucune

Assurances obligatoires

Investissements de départ à prévoir

  • Loyer du local : à intégrer dans le besoin en fond de roulement,

  • Machine à coudre,

  • Portants,

  • Consommables : aiguilles, fils, cintres, housses plastiques, etc.

  • Supports de communication : tracts, flyers, affiches, cartes de visite, etc.

  • Centrale vapeur si repassage.

Bon à savoir avant de me lancer

  • La boutique et son emplacement jouent un rôle clé pour gagner en visibilité.

  • L’espace nécessaire pour réaliser ce type de service est entre 5 et 10 m2 (max), hors accueil de clientèle.

  • S'associer localement à des pressings peut être un moyen de gagner plus facilement de la clientèle.

  • Il est possible d’associer une prestation de repassage pour augmenter mon chiffre d’affaires.

Clémentine, couturière à Hyères, dans le Var

« Je suis une entrepreneure épanouie, mon but est de montrer que la créativité n’a pas de limite ! »


Je partage cette fiche pratique :