Fiche pratique

Traiteur à domicile : quelle réglementation dois-je respecter ?

Temps de lecture : 4 minutes - Mise à jour le 20 décembre 2022

En résumé

En tant que traiteur à domicile, je prépare des plats pour mes clients, soit à emporter, soit à livrer chez eux.

En tant que chef à domicile, je cuisine à la demande des dîners ou des buffets directement chez mes clients.

Où déclarer l’activité de traiteur ou chef à domicile ?

Je découvre quel statut d'entreprise correspond le mieux à mon projet avec le test de l'Adie : Comment choisir mon statut juridique.

Diplômes ou certifications requis pour devenir traiteur ou chef à domicile

  • Je n’ai pas à justifier de diplôme ou de certification professionnelle pour exercer cette activité.

  • Il est cependant recommandé de me tourner vers une formation qui me donnera de fortes compétences techniques pour épater mes futurs clients.

Réglementation et obligations spécifiques

  • L’activité de cuisinier à domicile est considérée comme un service à la personne et échappe à certaines réglementations.

  • Les traiteurs, s’ils commercialisent des boissons alcoolisées, doivent effectuer la formation permis d’exploitation pour la vente d’alcool au public, et déclarer en Mairie l’ouverture d’un débit de boissons.

  • Dès lors que je réalise une prestation de restauration, le respect des normes d’hygiène est indispensable. Pour éviter tout risque et problème en cas de contrôle sanitaire, il est essentiel que je connaisse sur le bout des doigts toutes les règles liées à ce domaine.

  • En tant que traiteur auto-entrepreneur, je me dois de me plier aux obligations en termes d’hygiène alimentaire. La loi exige de se débarrasser des invendus.

  • Cependant, la formation à l’hygiène (HACCP - analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise) n’est pas obligatoire pour les chefs à domicile. Il est néanmoins conseillé d’obtenir ces connaissances pour appliquer la plus grande vigilance.

Assurances obligatoires pour devenir traiteur ou chef à domicile

Il est fortement recommandé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle qui protège le professionnel dans son activité en cas de dommages causés à un tiers (un client, par exemple). En tant qu’auto-entrepreneur, c’est votre responsabilité qui est engagée en cas d’intoxication alimentaire d’un de vos clients.

Investissements de départ à prévoir

  • Équipements, notamment frigorifiques :

    • un caisson isotherme : 500 €,

    • une cellule de refroidissement : 1 800 €.

  • Petits matériels et ustensiles de cuisine : 1 000 €.

  • Budget communication : stickers, flyers, cartes de visite, publicité : 500 €.

  • Création d’un site web.

  • Véhicule (frigorifique) si besoin.

  • Mes clients ne seront pas forcément tous équipés pour me permettre de cuisiner conformément à mes habitudes. J’ai donc un minimum de matériel à acquérir :

    • des ustensiles,

    • des plats,

    • éventuellement de la vaisselle,

    • un set de couteaux.

  • Le plus gros investissement restera mon véhicule : il est indispensable que je puisse me déplacer facilement avec tout mon matériel.

Bon à savoir avant de me lancer comme traiteur à domicile

Saïda crée son entreprise de traiteur Kaboulyon

« Je veux montrer que malgré mon parcours j’ai réussi à y arriver. Ce n’est pas parce qu’on a vécu des choses difficiles qu’on ne peut pas s’en sortir ! »


Je partage cette fiche pratique :