Fiche pratique

Comment vendre mes produits sur Internet ?

Temps de lecture : 4 minutes

En résumé

  • Il existe différents moyens de vendre sur Internet : avoir son propre site, via une plateforme, un distributeur, etc. J’étudie bien les différentes possibilités.

  • Si je choisis de vendre sur une plateforme en ligne, je dois comparer plusieurs éléments : frais de commission, nombre de visiteurs sur le site, nombre de concurrents, etc. Le comparatif ci-dessous m’aidera à y voir plus clair.

Ressource à télécharger

    Où vendre sur Internet ?

    Les sites de vente entre particuliers : Leboncoin, Rakuten (ex-Price Minister), etc

    • Avantages : mise en ligne d’annonces souvent gratuite, pas de commission, grande visibilité

    • Inconvénients : visuel peu valorisant pour mes produits, clientèle à l'affût de prix bas

    Les plateformes de vente en ligne de créations artisanales comme Etsy ou celles adossées à des sites e-commerce comme Amazon

    • Avantages : prix d’entrée faible, simplicité d’utilisation, accès à un cercle d’entrepreneurs, beaucoup de visites quotidiennes, sécurité des transactions

    • Inconvénients : peu de personnalisation, forte concurrence, frais de commission, fidélisation difficile des clients qui jonglent d’une boutique à l’autre au sein de la plateforme

    Avoir mon propre site e-commerce

    • Avantages : maîtrise totale de mon image de marque, de mes tarifs.

    • Inconvénients : coût de création et de maintenance, difficulté de me faire connaître, nécessité de sécuriser les paiements

    Les réseaux sociaux :

    Grâce à mes comptes sur les réseaux sociaux, je peux vendre directement mes produits et/ou services. En effet, j'ai la possibilité de le faire sur Facebook via "Facebook Marketplace" ou sur Instagram via "Instagram Shopping".

    Je peux mixer les approches : vendre sur des plateformes ET avoir mon propre site Internet, développer un blog pour me faire connaître.

    Dans tous les cas, la clé est de communiquer ! J’utilise les réseaux sociaux pour me faire connaître et interagir directement avec mes potentiels acheteurs, je découvre les goûts de mes clients en regardant les produits les plus « likés » sur ma page Facebook.

    Je vends sur des plateformes : à partir de quand faut-il que je déclare mes revenus aux impôts ?

    Depuis janvier 2020, une nouvelle loi oblige les sites de ventes entre particuliers (LeBonCoin, Ebay, etc.) à renseigner l’administration fiscale sur les internautes qui réalisent plus de 3000€ de revenus et au moins 20 ventes par an.

    Tant que je ne dépasse pas ce seuil, je ne suis pas obligé de déclarer ces revenus aux impôts. 

    Par contre, dès que je réalise plus de 3000€ de revenus et plus de 20 ventes par an, je dois déclarer mes recettes annuelles aux impôts sous le régime micro-BIC via le formulaire n° 2042C pro. Je paierai des impôts sur 29% des revenus générés. 

    Au-dessus d’un certain montant de revenus générés, il peut être intéressant de me questionner sur l’intérêt de créer ma micro-entreprise. L’Adie peut m'accompagner gratuitement dans cette étape, et m'aider à développer votre activité !

    Pour en savoir plus, je contacte une agence près de chez moi !

    Comment choisir ma plateforme? Les critères à connaître

    • Nombre de visites : de quelques milliers de visites à plus de 40 millions pour Etsy. Mais attention : plus la plateforme est visitée, plus il y a de clients potentiels, mais plus la concurrence est rude !

    • Le nombre de vendeurs présents sur la plateforme : j’étudie bien l’offre en allant voir ce que proposent les autres vendeurs.

    • Les frais de commission .

    • La spécialisation : les plateformes sont plus ou moins spécialisées – artisanat, ethnique, enfants, etc. Une plateforme spécialisée m’apportera des personnes qui cherchent vraiment le type de produits que je vends.

    • Le degré de personnalisation : certaines plateformes offrent la possibilité de créer une boutique plus ou moins personnalisable, d’autres mettent « juste » en ligne les produits.

    • La possibilité d’échanger avec d’autres entrepreneurs : échanges, conseils, partages d’évènements ou de concours…

    • Je teste ! Le meilleur moyen c’est d’essayer plusieurs plateformes et de choisir celle qui me convient le mieux.

    Astuces pour mieux vendre sur les plateformes : je soigne la présentation !

    • De belles photos, sous plusieurs angles. Les acheteurs aiment en général voir le produit porté par quelqu’un (vêtements, accessoires).

    • Des descriptions qui donnent envie : je détaille les couleurs, les matières, la fabrication, je donne les dimensions et surtout, je fais attention à l’orthographe !

    • Je parle de moi : c’est le petit plus qui peut faire craquer l’acheteur. Mes passions, pourquoi ce nom de marque, mes valeurs, mon parcours…

    • Je fais vivre ma boutique : j’adapte les produits aux saisons, aux fêtes, et je propose régulièrement des nouveautés.

    • Si je vends sur différents sites Internet, les prix doivent être cohérents entre eux.

    • J’inspire confiance en étant transparent sur les procédés de fabrication, les frais de port, les délais de livraison… J’informe régulièrement mes clients par mail sur le suivi de leur commande (réception, expédition etc).

    • Je tisse un lien avec mon acheteur : je propose au client de s’abonner à ma page Facebook, je glisse un petit mot de remerciement dans le colis, j’insère mon catalogue…

    • Si j’ai mon site Internet à côté : j’incite mes clients à s’y rendre, je réserve mes meilleurs produits pour celui-ci.

    Le truc en +

    Vendre sur des plateformes permet aussi de vendre à des gens qui ne sont a priori pas dans ma cible, mais qui trouvent mes produits en flânant sur la plateforme.

    Jeanne et Daphnée font du commerce équitable avec Mazonia

    Jeanne et Daphnée commercialisent les sacs « mochilas » de l'ethnie des Wayuus en Colombie. Elles défendent les droits des producteurs avec une rémunération à hauteur de leur talent avec Mazonia.

    Besoin d'aide ?

    Posez vos questions dans notre groupe d'entraide sur Facebook, ouvert à tous les entrepreneurs !


    Je partage cette fiche pratique :