Fiche pratique

Je me lance comme photographe : quelles sont les réglementations à connaître ?

Temps de lecture : 4 minutes - Mise à jour le 9 février 2022

En résumé

Il existe aujourd’hui une concurrence assez forte dans le milieu de la photographie professionnelle.

Pour se différencier en tant que photographe indépendant, il est important de se spécialiser, sur un type de secteur, un type de photo, ou un type de clientèle.

Où déclarer mon activité de photographe indépendant ?

  • Si je me lance en tant que micro-entrepreneur, je peux déclarer gratuitement mon activité sur le site : https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html

  • Depuis le 1er janvier 2019, l’obtention d’un n° SIREN/SIRET et l’ouverture d’un dossier cotisant au régime artistes-auteurs se réalisent simultanément à partir du site du CFE Urssaf.

  • Depuis 2020, la déclaration des revenus artistiques, l’information et la communication avec l’Urssaf se font sur un site dédié.

  • En tant que photographe-auteur, je peux :

    • Faire des photographies dont je cède les droits d’usage à des entreprises ou des banques d’images.

    • Vendre des tirages originaux, dans la limite de 30 exemplaires numérotés et signés, tous formats confondus. Au-delà, ma photographie ne sera plus considérée comme une œuvre d’art mais comme un produit commercial.

  • En tant que photographe-auteur je ne peux pas réaliser des photographies de type « sociales », prestation de service aux particuliers comme par exemple des prestations de mariage, shooting, formation photo, naissance, grossesse etc.

Diplômes ou certifications requis

Je n’ai pas à justifier de diplôme ou de certification professionnelle pour exercer cette activité.

Règlementation et obligations spécifiques

  • Dans l’exercice de mon métier, je dois particulièrement être vigilant au droit à l’image.

  • Il est également nécessaire que je connaisse les bases du droit relatif à la propriété intellectuelle pour protéger mes productions.

Assurances obligatoires pour les photographes indépendants

  • Bien que mon activité de photographe ne soit pas concernée par une obligation réglementaire d’assurance, il est fortement recommandé de souscrire à une assurance multirisques professionnelle afin de protéger ma responsabilité civile, mes équipements, mon véhicule, etc.

  • Attention : il est très souvent difficile d’assurer son matériel photographique, en particulier de vol sur un lieu de travail ou de casse. Je peux néanmoins trouver des assurances spécifiques auprès d’assureurs spécialisés ou directement auprès des revendeurs de matériels.

Investissements de départ

  • Matériel photographique de 3 000 € à 5 000 €, équipements divers entre 2 000 € et 3 000 € et informatique associée de 1 000 € à 2 000 €.

  • Éventuellement, équipement de studio (projecteurs, rideaux, etc.).

Bon à savoir

Des informations utiles en cas d’exercice sous le statut de micro-entrepreneur : https://www.captaincontrat.com/articles-creation-entreprise/auto-entrepreneur-photographe

Jérémy, entreprise de production audiovisuelle

« Il faut croire en ses rêves peu importe nos origines ou notre niveau d’étude. »

Rencontrons-nous !

Chaque mois l'Adie organise des ateliers sur la création d'entreprise près de chez vous.


Je partage cette fiche pratique :